Accueil / Actualité / La CNIL veut liquider Gossip

La CNIL veut liquider Gossip

La Commission Nationale Informatique et Liberté a décidé d’agir contre le service Gossip, spécialiste du ‘’potin anonyme’’. Avec Gossip n’importe quel corbeau peut dénoncer n’importe qui sous n’importe quel prétexte. Les contenus peuvent être aussi bien des messages, que de photos ou des vidéos. Les dégâts sont d’autant plus conséquents que pour télécharger l’application, il faut accepter que Gossip exploite le carnet d’adresses du smartphone ainsi que les contacts de la personne sur Facebook. Effet viral démultiplicateur garanti. On ne compte plus les personnes dénoncées, insultées ou menacées. Gossip affiche même au compteur quelques tentatives de suicide.cnil

La CNIL vient enfin d’adresser une mise en demeure à l’encontre de la société WMG qui met en œuvre Gossip. La CNIL exige que WMG respecte la réglementation sur la vie privée dans un délai d’un mois. L’institution a également procédé à une dénonciation au procureur de la République sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale. L’attention de la CNIL a été appelée par voie de presse sur l’utilisation de cette application. L’institution a effectué deux contrôles sur place en juin 2016 afin de vérifier la conformité du traitement de données personnelles réalisé dans le cadre du fonctionnement de l’application « Gossip, les potins anonymes », aux dispositions de la loi « Informatique et Libertés ». Au 5 juin 2016, 637 816 fois avaient chargé l’application. Ces contrôles ont relevé des manquements particulièrement graves à la loi « Informatique et Libertés » comme le non-respect de la vie privée et des libertés individuelles.

Par exemple, Gossip est utilisée pour diffuser des commérages ou des accusations à l’encontre notamment de personnes mineures. Ces messages sont graves. Ils peuvent accuser un enfant de 10 ans d’avoir le Sida. La gravité est accentuée car « les messages sont diffusés au réseau de la personne visée, c’est-à-dire à tous les utilisateurs de l’application qui ont dans le répertoire de leur téléphone portable le numéro de la personne faisant l’objet du commérage.’’ Bien entendu la diffusion se fait à l’insu de la personne même si cette personne n’est pas utilisatrice de Gossip.  Bref d’exploser le modèle de développement qui a fait le succès de ‘’Gossip le potin anonyme’’. Pas sûr que la startup ne s’en remette et tant mieux.

go-s-360

Enregistrer

A voir

in-1-290

INEAT Group obtient le Pass FrenchTech

L’entreprise de service digital, basée à Euratechnologies, vient en effet de recevoir le Pass French Tech Stade 3