Accueil / Actualité / Combien vaut Sonos…? La bourse devrait le dire bientôt…

Combien vaut Sonos…? La bourse devrait le dire bientôt…

Le spécialiste du multiroom intelligent et connecté prépare son entrée à la corbeille, et tout un petit monde s’émoustille…

DVSM, avril 2018 – On s’excite, on s’agite, on parie pour une valeur très théorique et dont plus d’un citoyen de cette planète se moque éperdument. Pas de doute, Sonos est une firme non seulement sympathique, mais qui cultive depuis quelques années une incontestable réussite. Comme beaucoup d’entreprises, pour aller plus loin, il lui faut dès lors faire appel au financement par la bourse. Une opération que l’on baptise « introduction », qui a la propriété de diluer celle-là (la propriété de l’entreprise) dans ce que l’on définit par des mots aux significations assez vastes, « public », « investisseurs », « actionnaires ». (Retour prochain promis sur ces deux derniers substantifs).

Cette entrée dans le tourbillon des cotations boursières fait aussi passer une valeur purement comptable de l’entreprise à une notion plus théorique et flottante. Chacun sait que les évaluations boursières donnent de temps à autres des visions étonnantes et, en clair, totalement irréalistes, sujettes à des effondrements tout autant vertigineux dès que quelque nuage passe dans le ciel des firmes concernées.

Si les 3 milliards de dollars sont de-ci de-là évoqués pour Sonos, cela veut dire que de nombreux acquéreurs de titres croient dur comme fer au développement de ce spécialiste de l’audio intelligent. Et donc à la progression de la valeur de chaque action. C’est une foi, plus proche de celle du charbonnier que de celle dévouée à une divinité. Qui n’a en mémoire des dégringolades encore récentes dans le style toboggan de quelques vedettes de la high-tech prises au piège de la concurrence ou de la conjoncture. La valeur de Sonos, si significative qu’elle puisse être, reste un mélange d’expertise et de sensiblerie. Ce qui n’ôte rien à la qualité ni aux performances des équipements maison.

Source DVSM

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...