Accueil / Actualité / Le commerce électronique n’en finit pas de progresser

Le commerce électronique n’en finit pas de progresser

Comme chaque année, la Fédération de la Vente à Distance (Fevad) a délivré les résultats du e-commerce national. Premier constat, le secteur progresse toujours très bien avec un volume d’affaires annuel de 72 milliards d’euros, soit 8% du commerce en général. Les consommateurs auront donc dépensé 10,5 milliards de plus qu’en 2015, en croissance de 14,6%, confirmant la belle vitalité du secteur. Au total, les clients auront réalisé plus d’un milliard d’achats, soit 33 transactions par seconde (+21%).  Après un (très) relatif trou d’air au troisième trimestre, l’année 2016 a été littéralement dynamisée par la période de Noël, toujours faste pour le commerce. En novembre et décembre, la croissance du e-commerce s’est élevée à 15%, avec un total de 14 milliards d’euros. La Fevad rappelle que les ventes de Noël représentent 20% du CA annuel.En 2016, 73% des cyberacheteurs ont acheté leurs cadeaux sur l’un ou l’autre des 200 000 sites de e-commerce français. Le taux de satisfaction est supérieur à 98% !

A noter que l’accélération des achats en ligne se traduit paradoxalement par la baisse du panier moyen. Le cyberconsommateur dépense en moyenne 2 000 euros par an, soit deux fois plus qu’en 2010, mais l’achat moyen s’élève à 70 euros contre 75 en 2015. Selon Marc Lolivier , délégué général de la Fevad, ce paradoxe s’explique par une offre élargie, une concurrence accrue et à la gratuité des livraisons offertes par de nombreux sites. Ajoutons l’impact d’un site comme Ali Baba qui n’hésite pas à livrer dans le monde entier des produits d’une valeur inférieure à trois euros, livraison incluse. Ainsi qu’à la baisse circonstancielle du e-tourisme après les attentats de 2015 et 2016. La Fevad souligne les performances de la vente sur mobile (30%) qui dépassent pour la première fois celles réalisées sur un ordinateur, et celles des places de marché qui permettent aux marchands hébergés de réaliser 28% de leur chiffre d’affaires. Pour conclure, les belles heures du e-commerce national sont encore à écrire. Cette année, le secteur devrait profiter d’une croissance de 12% avec un volume d’affaires de 80 milliards d’euros.

fev-

 

 

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.