Accueil / IT Business / Communiqués / CompaRecycle – la star-up qui a distribué 150 millions de bon d’achats

CompaRecycle – la star-up qui a distribué 150 millions de bon d’achats

2 millions de mobiles valorisés pour 156 millions d’euros en bons d’achats redistribués aux consommateurs en 3 ans : CompaRecycle franchi un cap unique au monde pour le rachat de téléphones.

Les nombreuses sorties de produits des constructeurs en fin d’année vont accélérer le renouvellement des mobiles et tablettes. Mais que faire des anciens téléphones ou tablettes qui seront abandonnés dans nos tiroirs ?
Les prévisions de GFK laissent entendre que ce ne seront pas moins de 23 millions de mobiles qui seront achetés en France en 2015dont 13 millions de smartphones, mais il est important de noter que plus de 120 millions de mobiles sont entreposés dans les tiroirs des concitoyens français soit un potentiel de 6,5 milliards d’euros qui stagnent dans les foyers français.Heureusement pour l’environnement et pour le portefeuille des consommateurs, la tendance est de plus en plus orientée vers le recyclage et le rachat des mobiles (fonctionnels et non fonctionnels) sur le web bien sur, mais aussi dans les enseignes de distribution et les opérateurs téléphoniques par des partenaires de rachat et de recyclage.

Tenant compte de l’importante disparité de prix sur un même produit repris, parfois de l’ordre de 100 euros, et afin de toujours proposer les meilleurs prix, certaines enseignes ont opté depuis pour une solution inédite : comparer les offres de reprises des recycleurs directement en magasin.
L’avantage de cette solution est qu’elle permet de revendre son mobile (ou son ancienne tablette) au meilleur prix du marché, mais aussi de recevoir immédiatement le paiement au moment de l’échange, sous forme de bon d’achat valable dans l’enseigne, ce qui est pratique si l’on souhaite s’offrir un nouveau téléphone le même jour.

CompaRecycle lance l’ère du comparateur intégré en magasin physique,le web in store est né !
Les points de vente ont connu ces dernières années, une chute de fréquentation au profit des sites e-commerce, c’est en comprenant cette tendance croissante que CompaRecycle a créé un « pont » entre le retail et le web, en important sa solution web directement en magasin en l’adaptant au retail et aux opérateurs.
CompaRecycle est le seul comparateur au monde à être directement intégré dans des points de vente physiques, dans des enseignes centralisées comme Auchan, Lick , Welcom et opérateurs historiques comme SFR, Orange Belgique, Orange Luxembourg qui ont fait confiance à cette start-up dès son lancement en 2012.
Ceci est une grande première mondiale, car c’est une entreprise Française qui a inventé le concept du comparateur de prix en magasin. Grâce à CompaRecycle, le fameux « web to store » devient « web in store ».
En effet, CompaRecycle propose d’intégrer plusieurs partenaires recycleurs dans les enseignes dans lesquelles il est présent via une interface dédiée aux vendeurs des magasins et développe par ce biais un système totalement vertueux !

Le système vertueux de la reprise, vu par CompaRecycle.

cr
La meilleure offre de reprise est proposée au consommateur sous forme de bons d’achat. De ce fait, plus le prix de reprise est élevé, plus le bon d’achat est élevé, plus le chiffre d’affaire du magasin est important, plus les recycleurs achètent de produits et plus les recycleurs revendent ces produits sur le marché du reconditionné ou de l’occasion remis à neuf : un cercle vertueux dans lequel les consommateurs, les enseignes, les recycleurs sont gagnants.
Que le produit soit comme neuf, fonctionnel, non fonctionnel ou même avec un écran cassé, le consommateur trouvera toujours à le vendre au meilleur prix dans les enseignes partenaires de CompaRecycle!Le consommateur n’a plus qu’à se laisser guider par le vendeur pour choisir la meilleure offre.

Gael Brouard cofondateur confiait récemment ,« L’idée de comparer les offres de recyclage est née pour donner au consommateur la possibilité de vivre sa contribution à l’écologie à sa manière en ayant tous les bénéfices économiques, si en plus cela garantit un service qui draine du trafic vers les points de vente c’est parfait, on parle désormais de « web in store » ! » et ajoute que ce marché est gigantesque, si demain tous les français revendaient ou recyclaient leurs mobiles le même jour, c’est 6,5milliards d’euros qui leur seraient redistribuéset vu que 23 millions de mobiles neufs sont achetés chaque année, les perspectives de recyclage/rachat annuel serait de 800 millions d’euros par an.

De quoi combattre la crise et relancer l’emploi dans le secteur du développement durable.

C’est CompaRecycle qui a lancé cette démarche innovante en France, depuis Peu En Belgique et au Luxembourg, et qui a eu cette idée d’appliquer la comparaison au domaine de la reprise mobile, jusqu’alors peu connue. Après trois ans dans ce domaine, CompaRecycle travaille avec l’ensemble des recycleurs Européens, ce qui donne une dynamique de «pricing » encore plus forte afin de toujours proposer les meilleures offres.

Aujourd’hui CompaRecycle est présent dans 6 500 points de vente, et réalise via son interface des scores de reprises conséquents. Elle ne compte pas s’arrêter là, puisque de nouveaux contrats sont en cours avec d’autres enseignes et que la structure va ouvrir 6 pays supplémentaires en plus en 2016 dont les USA.

cr22

 
http://www.comparecycle.com/

A voir

SOFTEAM propose 200 TOP #JOBS en Digital, Data, Intelligence Artificielle et Finance

Après avoir intégré plus de 200 collaborateurs depuis le début de l’année...