Accueil / IT Business / Parole d'entreprise / Comprendre le moteur de recherche Baidu pour se développer sur le marché chinois

Comprendre le moteur de recherche Baidu pour se développer sur le marché chinois

Être visible sur le premier moteur de recherche chinois devient incontournable face à son leadership en Chine. Pour être présent sur ce marché digital, que faut-il connaître du fonctionnement de Baidu ?

Selon la source StatCounter datant de septembre 2018, les parts de marché de Baidu atteignait déjà 66,2% du trafic en Chine. Suivis des moteurs de recherche locaux Shenma et Haosu qui représentaient respectivement 14,4% et 6,2% des parts de marché (sur mobile) sur le territoire. Contrairement au reste des régions du monde (hormis la Russie), le géant californien Google reste loin derrière sans parvenir à faire l’unanimité sur un marché prometteur et avant tout attaché à ses origines et traditions. Comment parvenir à s’approprier tous les tenants et aboutissants des consommateurs chinois ? Comment adresser efficacement le marché chinois pour assurer un bon référencement sur Baidu ?

Une adaptation aux spécificités du marché chinois est essentielle

La Chine ne regroupe pas moins de 22 provinces dotées de caractéristiques propres. Alors parvenir à séduire ce marché constitue un défi complexe mais essentiel pour être visible sur Baidu. Grâce à une compréhension des habitudes et comportements culturels des Chinois, les entreprises qui souhaitent s’implanter sur leur territoire répondront ainsi mieux aux attentes des prospects. Elles sauront valoriser justement l’expérience utilisateur de leur site web et adapter leur offre selon la demande.

Le nombre de consommateurs en ligne augmente chaque année dont une part importante de mobinautes. D’après une étude du China Internet Information Center, la proportion des internautes adeptes des mobiles atteint 97,5% à la fin de 2017 allant jusqu’à 98,6% fin 2018. Par ailleurs, la récente étude de Canalys Smart Speaker Analysis a dévoilé en août 2019 l’explosion de la consommation d’enceintes connectées en Chine (4,5 millions), plaçant l’entreprise Baidu en leader incontestable de ce nouveau marché.

Ces tendances interrogent les nouvelles règles du référencement en matière de recherche vocale ou de SEO « mobile friendly ». En voici quelques-unes…

La combinaison SEO – SEA pour gagner des positionnements

Élaborer une stratégie digitale englobe le référencement naturel et le référencement payant. La combinaison du SEO et SEA offre une synergie puissante pour espérer gagner rapidement des positionnements sur Baidu. Quels éléments doivent être mis en place pour favoriser ce référencement ?

Le SEO requiert de nouvelles exigences en termes de rapidité d’affichage des pages, d’adaptation mobile ou encore de localisation :

  • À travers le programme MIP (Mobile Instant Pages) lancé en 2016 pour les sites chinois, Baidu impose un format de pages qui accélère l’affichage sur un téléphone mobile (moins de 2 secondes) tout en préservant une haute qualité de visualisation.
  • La localisation des sites web doit être configurée en chinois simplifié (sans traduire littéralement).
  • Pour optimiser le temps de chargement et d’indexation des pages, le site doit idéalement être hébergé en Chine continentale et référencé sur .cn.
  • Favoriser le Social Media Optimization (SMO) à travers une activité régulière sur les réseaux sociaux s’avère indispensable (Weibo, QQ, YouKu, Douyin, Ai Qi Yi).
  • L’optimisation devra prendre en compte les requêtes formulées à l’oral dont la logique est différente des requêtes textuelles.

Le SEO sur Baidu a également son lot d’astuces, à savoir :

  • L’icône « site officiel » sur Baidu garantit le sérieux du site. Les sites détenteurs voient leur taux de clics augmenter.
  • L’icône « VCard » a la même logique : garantir 3 niveaux de confiance attribués aux sites (V1, V2, V3).

Les technologies tout comme les comportements des consommateurs ne cessent d’évoluer dans l’Empire du Milieu. Les entreprises capables de suivre ce rythme seront probablement celles qui y réussiront le mieux et durablement leur développement.

Véronique Duong, Co-fondatrice et CEO de Rankwell

A voir

L’automatisation multi Cloud au service de la personnalisation

La période pré-estivale est particulièrement dense en annonces sur l’ensemble du secteur IT....