Accueil / Actualité / Confinée, la concurrence reste la concurrence. Réactive, énergique, inspirée…

Confinée, la concurrence reste la concurrence. Réactive, énergique, inspirée…

Quand on en prend pour longtemps, il faut bien s’adapter. Et les initiatives ne peuvent que suivre les… initiatives.

DVSM, 14 avril 2020. Le propre du commerce est de rester actif, et à chaque fois qu’il le faut, réactif. Annoncée initialement comme relativement courte, la mesure de confinement suggérait surtout la patience. Un mauvais moment à passer, et tous s’oublierait vite. Mais de courte, la durée commence à ressembler à une éternité. Au moins sur le plan économique. Impossible de ne pas tenter au moins de sauver les meubles. Constat rassurant, les consommateurs n’ont pas mis très longtemps à adopter les grands principes d’une attitude la plus précautionneuse possible. Sans protester, sans s’impatienter, les alignements avec respect de la distance entre individus * supposée suffisante s’allongent, dans un calme que le soleil printanier aide à préserver.

Enchaînement logique, si certains réussissent à ouvrir et faire « un peu de commerce » comme cela, pourquoi les autres ne le feraient-ils pas également…? Nous décrivions il y a quelques heures, dans ces mêmes pages, l’offensive de Boulanger dans cette direction du « drive parking » et du « drive piéton« . Si cette GSS est entrée dans la danse (134 magasins ouverts dès aujourd’hui selon ce principe, qui reste très éloigné d’une ouverture normale) ses plus intimes compétitrices ne peuvent pas s’abstenir d’en faire autant. Selon nos constatations, sur le terrain et en observant les abords de points de vente comme les annonces en ligne, les enseignes qui à leur tour s’inscrivent dans cette tendance ne sont pas rares. Le secteur du bricolage notamment s’avère actif. Une véritable brèche dans l’inactivité que l’on croyait imposée et incontournable et qui, semble-t-il, ne met nullement en péril les mesures « barrières ». Mais de cette réalité naissent aussi des inégalités devant les faits. Les grandes surfaces alimentaires ne proposent pas que… de l’alimentaire. Des offres en vêtement, bazar, et autres univers y sont plus ou moins largement développées, au nez et à la barbe de quelques spécialistes qui ne peuvent pas contrer cette concurrence pourtant impossible à classer ni dans l’illégal, ni dans le déloyal. Dans ce panorama qui est en train d’évoluer, se dessinent peut-être des axes appelés à durer.

* Distance entre individus que les citoyens d’en haut n’ont pu s’empêcher de renommer, certains de bien s’émoustiller côté vocabulaire, « distanciation sociale ».

Source DVSM

A voir

AUTONOMY, le salon international des solutions de mobilité durable se tiendra les 4 & 5 novembre prochains, en format 100% digital

Le plus grand salon international des solutions de mobilité durable pour les professionnels...