Accueil / Actualité / Le contrôle vocal se fait entendre.

Le contrôle vocal se fait entendre.

Une fonction nouvelle à glisser dans les argumentaires.

L’attendait-on réellement ? Va-t-elle doper les rotations de stocks ? Peut-être va-t-elle même devenir, à défaut de meilleures solution, un modeste mais efficace relais de croissance fugitif ? Ce n’est pas exclu. Du côté de chez Apple comme dans l’univers de Google, le contrôle vocal prend de l’ampleur, notamment avec les créations d’enceintes « intelligentes », non par rapport à celles qui auraient pu être stupides, mais belles et bien… passives.

Si vous recherchez les fondements originels de ce qui pourrait devenir une tendance, il faut remonter vers presque une décennie et tourner votre regard vers Cupertino, où œuvre une firme dont le logo évoque une pomme déjà un peu croquée. Siri, auquel le camp Android ne pouvait que répliquer, a ouvert une voie pour ces deux voix, celle de l’utilisateur qui interroge, celle de l’équipement qui répond. Depuis le fin de l’été, surgissent de-ci de-là des enceintes dans l’esprit de celle qu’a dévoilée Sony (LF-S50), intégrant l’assistant vocal de Google. Un système qui est doucement en train de se transformer en standard, un de plus.

Pour la clientèle, c’est avant tout un argument et surtout, la perspective, au moins pour le réveillon de la Saint Sylvestre avec tout ce que cela comporte (dont le rôle de produit cadeau de l’année, parce que le casque de réalité virtuelle, comment dire, ras-le-bol !), incluant l’enceinte au milieu de la table qui répond. « Qui a cassé le vase de Soissons.? » A venir : l’avalanche des produits « me too » (moi aussi). Impératif, au moins au début : un peu de démo. Si vous recherchez les fondements originels de ce qui pourrait devenir une tendance, il faut remonter vers presque une décennie et tourner votre regard vers Cupertino, où œuvre une firme dont le logo évoque une pomme déjà un peu croquée.

Siri, auquel le camp Android ne pouvait que répliquer, a ouvert une voie pour ces deux voix, celle de l’utilisateur qui interroge, celle de l’équipement qui répond. Depuis le fin de l’été, surgissent de-ci de-là des enceintes dans l’esprit de celle qu’a dévoilée Sony (LF-S50), intégrant l’assistant vocal de Google. Un système qui est doucement en train de se transformer en standard, un de plus. Pour la clientèle, c’est avant tout un argument et surtout, la perspective, au moins pour le réveillon de la Saint Sylvestre avec tout ce que cela comporte (dont le rôle de produit cadeau de l’année, parce que le casque de réalité virtuelle, comment dire, ras-le-bol !), incluant l’enceinte au milieu de la table qui répond. « Qui a cassé le vase de Soissons.? » A venir : l’avalanche des produits « me too » (moi aussi). Impératif, au moins au début : un peu de démo.

Source DVSM

 

ENC-1-

 

 

 

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.