Accueil / Actualité / La Côte d’Ivoire Numérique sort de la réalité virtuelle

La Côte d’Ivoire Numérique sort de la réalité virtuelle

Devant la presse africaine réunie à Abidjan le 27 octobre, Bruno Koné le ministre ivoirien en charge de l’Economie Numérique et de la Poste a fait un bilan sur l’action de son pays depuis cinq ans. Et il convient de saluer des progrès très significatifs. En préambule de son intervention le ministre a rappelé que « les Tic ont fait l’objet d’une attention particulière du gouvernement. Dès 2011, nous avons affiché l’ambition de poser les bases d’une économie numérique forte. Beaucoup de chantiers ont été entrepris en ce sens : la restructuration et la réglementation de l’écosystème numérique ivoirien ; notamment avec la création du CI-CERT, la mise en place de la PLCC, la désignation d’une autorité de protection des données à caractère personnel, ainsi qu’une offre abondante en réseau large, un accroissement de la connectivité internationale, le lancement de la 4G ».

Aujourd’hui le pays peut s’enorgueillir de ses 7.000 Km de fibre optique déployés ou en cours de déploiement, du succès du projet ‘’un citoyen, un ordinateur une connexion internet’’ et des actions de formation. En 2016, neuf millions d’ivoiriens ont accès à internet contre 200.000 en 2011 et plus de 25 millions d’Ivoiriens sont abonnés à un service de téléphonie mobile contre 16 millions en 2011. Le pays vient d’ailleurs d’attribuer une quatrième licence d’opérateur mobile à la société Libyan Post Télécommunication and Information Technologie Company (LPTIC). Comme quoi on peut être l’opérateur d’un pays quasiment disparu et continuer à remporter des appels d’offres.

bru-ko

Enregistrer

Enregistrer

A voir

kiwa-6-

Kiwatch veut banaliser la vidéosurveillance

Cette levée de fonds de trois millions d’euros effectuée auprès d’Entrepreneur Venture...