Accueil / IT Business / Communiqués / COVID-19 : fidme présente une analyse en deux temps des nouvelles habitudes de consommation des Français

COVID-19 : fidme présente une analyse en deux temps des nouvelles habitudes de consommation des Français

Un rapport sur le comportement d’achat en période de confinement
Un sondage sur les envies des Français post-confinement

Bordeaux, le 23 avril 2020 – Les mesures de confinement ont suscité un bouleversement sans précédent du comportement d’achat des Français impactant considérablement le paysage de la grande distribution. Consommer plus local, réduire son impact sur l’environnement, garder ses nouvelles habitudes de conso post confinement… fidme, l’application shopping qui facilite et récompense les achats du quotidien, a mesuré et analysé l’évolution du comportement de son panel d’1.5 millions d’utilisateurs actifs et a appuyé ce rapport avec un sondage auprès de 5 600 utilisateurs de l’application. [1]

Rapport Fidme : Comportement d’achat – Le nouveau quotidien des Français

GMS, Commerces de proximité et spécialistes de la bio : inversement des courbes.
Cette frénésie d’achats a connu un ralentissement drastique suite aux recommandations de confinement. Les achats en GMS ont ainsi chuté en moyenne de -37% sur la 1ère semaine de confinement [2] par rapport à la semaine précédente. Cette baisse s’est poursuivie (-16%) lors de la 2ème semaine [3] pour se stabiliser à -7% en moyenne à partir de fin mars [4].

Ces baisses successives ont bénéficié aux commerces de proximité et aux magasins bio, progressivement privilégiés par les consommateurs. Ils ont enregistré à partir du 30 mars un regain de visite de +3% par rapport à la semaine précédente pour les commerces de proximité et de +2% pour les magasins bio. Par la suite on a noté une baisse globale des visites de -24 % et -26% lors des deux premières semaines de confinement pour les commerces de proximité et -41% en 1ère semaine et -22% pour la 2ème semaine pour les bio.

Le Drive en plein boom
Nouvelles règles obligent, les commandes drive et les livraisons à domicile ont grimpées de +43,41% par rapport au mois de février. Chronodrive a ainsi enregistré +67,77% d’ouvertures de cartes de fidélité drive entre février et mars 2020.

Les achats hors GSA au point mort
Malgré des achats effectués grâce à la reprise de certaines plateformes e-commerce, c’est sans surprise que l’on a pu assister au déclin des achats en GMS (hors GSA) tout au long du mois de mars avec : -49,43% pour le sport, -44,10% pour la culture/loisirs, -39,79% pour la restauration, -37,26%, de la beauté, -33,78% pour celui de la mode, -32,12% le bricolage/jardinage [5].

Les changements des habitudes d’achat pendant confinement.
Avant le confinement, 24.5% en moyenne des utilisateurs fidme se rendaient en GMS deux fois par semaine, 6.62% 3 fois en moyenne par semaine et 1.33% 4 fois. A partir du 14 mars, ces chiffres sont tombés respectivement à 14.8% (2 fois/ semaine), 2.81% (3 fois) et 0.47% (4 fois).

Les consommateurs qui avaient pour habitude de se rendre en magasins le samedi de 11h-12h et de 17h-18h [6], ont changé leurs habitudes et privilégient désormais le lundi (+5%) et le mardi (+2%), le samedi affichant une baisse de fréquentations de -9% par rapport à février.

Par ailleurs, ils préfèrent faire leurs courses le matin ou en début d’après-midi, les créneaux 8h-9h (+3%) et 13h-14h (+2%) sont en hausse par rapport au mois de février, la période 17h-18h chute de -4%.

Le panier moyen des consommateurs à la hausse
Les derniers événements soulignent une augmentation de +18,17% du panier moyen des consommateurs, passant ainsi de 56,80€ en février à 67,12€ en mars. On notera toute particulièrement une hausse de ce budget à partir du 12/03 et ce jusqu’au 31/03, avec un nouveau panier moyen de 74,99€.
Les rayons privilégiés [7]

  1. Pain avec +102% de ventes incrémentales
  2. Pâtes avec +80% de ventes incrémentales
  3. Papier toilette et Essuie-tout avec +70%, de ventes incrémentales
  4. Céréales et Biscuiterie avec +67% de ventes incrémentales
  5. Légumes secs et surgelés avec +64% de ventes incrémentales
  6. Hygiène et beauté avec +64% de ventes incrémentales
  7. Produits laitiers avec +52% de ventes incrémentales
  8. Charcuteries avec +51% de ventes incrémentales
  9. Eau avec +51% de ventes incrémentales
  10. Bébé avec +43% de ventes incrémentales
  11. Produits ménagers avec +39% de ventes incrémentales
  12. Plats cuisinés avec +37% de ventes incrémentales
  13. Boissons et jus avec +35% de ventes incrémentales

Sondage : Comment le COVID-19 va changer durablement les attentes et les envies des Français

Fidme a sondé plus de 5.600 utilisateurs actifs [8] de son application mobile, sur la période 08/04/2020 au 13/04/2020, afin de mieux comprendre dans quelles mesures le confinement a changé leurs habitudes de consommation et comment ils envisagent leur quotidien après.

Les circuits privilégiés pour les courses alimentaires
24% des répondants optent pour drive et la livraison pour leurs courses et 11% d’entre eux comptent continuer après le confinement. Ils sont 39 % à privilégier les PETITS COMMERCES pour leurs courses alimentaires, 9% comptant poursuivre cette démarche après le confinement.
Enfin 36 % préfèrent s’approvisionner en CIRCUITS COURTS pour les produits frais (14% comptant continueront par la suite).
9% des consommateurs privilégient plus qu’avant les MAGASINS BIO et cela deviendra une habitude pour 2% d’entre eux.
Quant à la livraison de repas à domicile, elle chute fortement. 81% ne se font plus livrer de repas à domicile privilégiant le « fait maison » contre 2% d’aficionados encore plus consommateurs de repas prêts à consommer qu’auparavant.

De nouvelles habitudes et organisation pour leurs achats.

Les achats sont plus organisés qu’avant la crise, 73% des personnes interrogées regroupent leurs achats et font donc leurs courses moins souvent et 57% des consommateurs préparent/planifient plus qu’avant leurs courses avec soin. Cette habitude devrait se pérenniser après le confinement pour 34% d’entre eux.
La réduction du niveau de vie engendre deux habitudes notables : 20% des répondants recherchent, plus qu’avant, les promotions, offres, ou coupons pour faire plus d’économies (16% comptent continuer après le confinement) et 21% comparent les prix avant ou pendant leurs courses (15% comptent continuer après le confinement).

Leurs attentes pour la suite ?

Cette crise sanitaire amène chacun à repenser son mode de consommation de chacun, et met aussi en lumière de nouvelles pratiques qui devraient s’inscrire dans le temps.

  • 40% d’entre eux souhaitent consommer plus local
  • 27% envisagent réduire l’impact sur l’environnement de leur consommation
  • 23% souhaitent consommer de façon plus raisonnée
  • 18% veulent manger plus sain, plus Bio, de saison, sans additifs et éviter produits transformés
  • 15% vont continuer à faire leurs courses dans les commerces de proximité
  • 9% continueront à consommer plus solidaire, plus équitable
  • 9% privilégieront l’achat d’occasion

Que font les Français pendant le confinement ?

  • 39% ??? d’entre eux cuisinent plus
  • 35% en profitent pour faire le tri
  • 31% passent plus de temps sur leur smartphone (app, vidéos, jeux, réseaux sociaux, podcasts…)
  • 29% en profitent pour faire du bricolage, déco, ameublement etc.
  • 24% jardinent plus
  • 23% prennent plus de temps avec leurs enfants / familles (activités ludiques, classe/devoirs…)
  • 19% lisent plus (des livres, des magazines, des médias)
  • 16% prennent soin d’eux (beauté, alimentation, sommeil, méditation, rythme de vie)
  • 16% font plus de sport
  • 10% font plus d’achats en ligne sur leurs sites e-commerce préférés (mode et accessoires, high-tech, déco…)
  • 9% découvrent de nouveaux loisirs (musique et instruments, couture, apprentissage d’une langue, loisirs créatifs…)
  • 5% profitent pour préparer un changement professionnel (recherche d’emploi, formations en ligne…)
  • 2% investissent plus dans des associations (en dons ou en temps)

Ce qu’ils ont prévu de faire après le confinement

  • 31% sortir plus régulièrement au restaurant, au bar
  • 23% faire un tour au marché
  • 22% voyager plus
  • 22% continuer à jardiner
  • 22% faire les boutiques
  • 22% se mettre au vert (nature, rando, campagne)
  • 15% me réserver des soins beauté, des massages
  • 13% m’inscrire dans une salle de sport ou continuer à faire du sport plus régulièrement
  • 9% chercher un (autre) emploi
  • 3% s’inscrire ou inscrire mes enfants à de nouvelles activités

1] RAPPORT basé sur 1.5 millions utilisateurs actifs de l’application Fidme, 14 cartes de fidélité en moyenne par utilisateur et 200 000 tickets de caisse scannés sur la période du 24/02/2020 au 05/04/2020.
[2] Du 17/03 au 22/03
[3] Du 23/03 au 29/03
[4] Du 30/03 au 05/04
[5] Analyse réalisée en comparaison avec les achats réalisés sur le mois de février 2020 et le nombre de tickets de caisse scannés dans l’application
[6] Pic hebdomadaire d’utilisation à 50% de fidme jusqu’en février 2020
[7] Les catégories de produits les plus achetées par les consommateurs la période 24/02 au 31/03
[8] SONDAGE réalisé sur un échantillon de 5 600 utilisateurs de l’application sur la période 08/04/2020 au 13/04/2020

Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : Infographie_globale_fidme.jpg

 

 

 

A voir

Qui se sent en sur-consommation ? Et donc, déjà en situation de faute présumée…?

C'est l'un des leitmotivs dont est truffé le rapport de la Convention Citoyenne pour le Climat,