Accueil / Actualité / Crise et prix, les circonstances vont conduire à des révisions tarifaires inévitables.

Crise et prix, les circonstances vont conduire à des révisions tarifaires inévitables.

Peut-on éviter que ne soient traitées d’immoralités, voire d’escroqueries, les adaptations de prix de cession que ne pourront éviter de nombreuses entreprises ?

DVSM, 15 mai 2020. En France, les adjectifs et les procès d’intention se propagent aussi vite que les photons. Plus vite en tout cas que la lumière indispensable qui devrait éclairer les consommateurs sur les raisons qui vont imposer des hausses de prix, face à des conditions de travail devenues elles-mêmes plus coûteuses. La simple (pas simple, justement) mise en fonction de tout un établissement pour un clientèle réglementairement limitée est déjà une situation qui fait bouger dans le mauvais sens le curseur du « point mort » (niveau où l’entreprise ne perd ni ne gagne rien, le strict équilibre). De surcroît, les fournisseurs ont aussi leurs contraintes liées à la crise. Et se doivent de les répercuter. Face à des utilisateurs qui n’ont plus les mêmes souplesses de financement qu’il y a quelques mois, le sujet s’annonce épineux.

A titre d’exemple, citons LUMIERE Imaging France, qui propose la gamme photo Ilford, et en particulier ses produits pour le noir et blanc, pour les amateurs et le marché professionnel. L’entreprise qui avait bien l’intention de ne pratiquer aucune augmentation, indique qu’elle s’y voit contrainte du fait des révisions tarifaires de ses fournisseurs (voir ci-après ses nouveaux barèmes*).

Il s’agit là d’une composante économique bien peu commentée et encore moins expliquée. Aussi, faut-il s’attendre à un flux de propos dans lesquels les notions de solidarité risquent de se heurter à celles de citoyennetés défaillantes, alors que se prépare la litanie accusatrice commode de ceux qui sont persuadés que le vieux monsieur de rouge vêtu qui s’occupe des enfants à Noël passe le reste de son temps à faire couler la cascade d’euros que des profiteurs sans scrupule accaparent sans la moindre idée de partage. Mais que fait le garde des sots…?

* LUMIERE Imaging France – Détail des modifications de prix sur le tarif argentique
Noir et Blanc LUMIERE ILFORD Photo : (applicable à partir du 25 mai 2020)
Films : 35mm et rouleaux : 6,30% – Plan films et métrages : 4,50%
– Kentmere :12 %
– Caméras Obscura : 5 %
– Produits scientifiques (K5, L4, Qplates) : 15%
Papiers :  Ilfospeed : 8,50% – Multigrade XPress, FB Classic, FB Cooltone, RC Portfolio, RC Cooltone, Kentmere : 3% – Multigrade FB Warmtone : 2 % – Ilford Galerie FB : 10 %
– Multigrade FB Art300, Direct Positif : 5 %
Pas de changement de prix pour les papiers pour agrandisseurs numériques.
Chimie :14% – Chimie Simplicity : 27%

 

 

A voir

Télévisions, le tissu européen des chaînes TV est dense. Serait-il arrivé à son apogée ?

La télévision classique, dite "linéaire", perd doucement des points, sans pour autant être menacée de disparition.