Accueil / Actualité / Devialet, exposer ses produits en action, c’est bien, mais après…?

Devialet, exposer ses produits en action, c’est bien, mais après…?

DVSM, juin 2018 – Voilà encore une chose en faveur des plus riches, diront ceux qui ne savent pas quel refrain inventer pour avoir le plaisir de râler. En faveur aussi et même surtout de ceux qui travaillent, en concevant, fabricant, et diffusant des réalisations telles que celle-ci, bien dans un secteur où l’Hexagone sait historiquement réussir, le luxe, le prestige. Ces équipes bien de chez nous pensent certainement, à très juste titre, qu’au lieu de tout faire pour éloigner ces clients « les plus riches », il serait sans doute plus malin de les attirer, les nôtres, et ceux ayant fait fortune ailleurs. Mais ce n’est pas tout.

Tout individu n’est riche que par ses envies. Dans le budget d’un individu réellement motivé, s’offrir des équipements de reproduction sonore de grande qualité est concevable. C’est pas une acquisition qui se fait assez occasionnellement. Avec une motivation suffisante, un « arbitrage » dans un ensemble où se situent aussi, par exemple, les dépenses pour l’automobile, le tourisme ou autres domaines de loisirs, peut être suffisant pour permettre une opération d’équipement un peu onéreuse. Avec une motivation suffisante, laquelle ne peut découler que d’une offre bien construire. Nous y voilà…

Dans une belle et grande implantation provinciale de la FNAC (version « pur agitateur », un magasin Darty « pur Contrat de Confiance » étant en pleine activité à quelques pas dans le même CC), s’active un (ou une…?) Phantom… En observant bien et pendant un bon moment les chalands du chaud samedi qui passent à proximité de cette belle « réf », un constat s’impose, rares sont les regards qui lui sont consacrés. Mais quelques-uns quand même. Et quelques écoutes attentives aussi. Mais sans l’effet que l’on souhaiterait, selon nous. D’abord parce que dans le « grand » public, l’essentiel du trafic, tout le monde ne connaît pas la marque, et donc ses produits. Ensuite parce que l’objet est un peu planté là, au milieu d’un décor et d’un environnement qui n’a qu’un bien lointain rapport avec le son haute résolution.

Enfin, parce qu’aussi merveilleux que soit le ramage d’une enceinte aux vertus exceptionnelles, ce n’est pas dans le passage, avec deux explicatifs en qualité photocopie punaisés au-dessus, que la « révélation » a de réelles chances de s’accomplir. C’est un peu comme organiser la dégustation à la sauvette d’un grand cru classé millésimé dans la file du drive d’un fast-food… Cette même enceinte, dans un auditorium ou d’autres hauts de gammes sont exposés (ce que sait alors tôt ou tard et fort bien tout chaland), elle aurait bien plus de chances de s’exprimer. Un espace un peu dans le style des magasins Saturn en Allemagne…

Source DVSM

 

A voir

Huawei démocratise la reconnaissance faciale

Le constructeur chinois avait équipé son dernier modèle le P20 d’un module de déverrouillage par reconnaissance faciale.