Accueil / Actualité / Didi en veut toujours plus

Didi en veut toujours plus

Après avoir réussi à bouter Uber hors de ses frontières, le chinois Didi Chuxing veut conquérir l’Amérique Latine. Et plus précisément le Brésil avec un investissement de cent millions de dollars dans le service local de taxi à la demande 99. Il s’agit d’une première étape. Ainsi renforcé en moyens et en capitaux, 99 annonce de nouveaux déploiements au Brésil et vouloir partir à l’assaut de l’Amérique du Sud. Le CEO de Didi, Cheng Wei affirme par communiqué que « la Chine et le Brésil sont les deux marchés les plus prometteurs de la planète, avec des opportunités considérables. »

Avec cet investissement, Didi confirme sa stratégie anti-Uber qui consiste à fédérer autour de lui des sociétés locales de VTC. Font ainsi parti de la très officielle ‘’Alliance Anti-Uber’’ l’américain Lyft et les asiatiques Grab et Ola.  Créé en 2012, 99 fédère 140 000 chauffeurs dans 550 villes du Brésil. Son application a été téléchargée 10 millions de fois. De son côté Uber n’est pas inactif. Présent dans une trentaine de villes brésiliennes, le leader mondial du VTC est actif dans douze pays du sous-continent.

di-1

Enregistrer

A voir

bori-2-

Elon Musk s’intéresse au métropolitain

Le patron de Tesla n’a pas fini de vouloir révolutionner les transports...