Accueil / Actualité / Distribution, des mesures révélatrices d’une grave méconnaissance du commerce…!

Distribution, des mesures révélatrices d’une grave méconnaissance du commerce…!

N’y-t-il personne dans les instances gouvernementales capable, en s’appuyant simplement sur d’élémentaires compétences à propos du terrain, d’éviter à un Premier Ministre de se lancer dans des annonces pour le moins confuses…?

 DVSM, 31 janvier 2021. « Les centres commerciaux non alimentaires de plus de 20.000 mètres carrés« . C’est-à-dire…? Avouons que quelques hésitations nous sont d’abord venues à l’esprit afin de tempérer une envie de sortir ce carton rouge, finalement exhibé. Des explications complémentaires, des précisions incompatibles avec une prise de parole de quelques minutes accompagneraient sans doute cette description floue au possible dans l’intervention de Jean Castex. Erreur. Rien d’autre. Même le CNCC* s’interrogeait alors de la sorte : « Le terme de « centre commercial non alimentaire de plus de 20.000m² » utilisé par le Premier Ministre exige une explication de texte. S’agit-il de centres ne comprenant pas de grande ou moyenne surface alimentaire ? Dans le cas de centre comprenant une telle surface, celle-ci doit-elle être déduite de la superficie totale ? Doit-on comprendre que ces 20.000m² ne comprennent que la surface accessible aux consommateurs ? Autant de questions auxquelles le CNCC attend des réponses précises du gouvernement… » Depuis, des questions ont été apportées par la liste des centres concernés. Alors, tout est réglé…?

Pas si sûr, car comme dans toutes ces décisions venues d’une approche théorique, surgissent des incongruités. Dans le quotidien Ouest-France, la fermeture pour un mois du magasin Ikea nantais agace. « D’une surface de 13.000 mètres carrés, il est fermé car faisant partie d’un ensemble » explique le quotidien. Oui et non. Accolé au très beau centre Atlantis, (en réalité sur la commune de Saint-Herblain), il peut être parfaitement rendu accessible sans que ce centre le soit. Emporte-pièce…! Osons un étonnement du même tonneau pour La Vallée Village, certes jouxtant le centre commercial Val d’Europe (77). Mais ce lieu très prisé par les touristes (à une station de RER de Disneyland Paris) n’est constitué que de jolies boutiques toutes indépendantes, et avec une circulation exclusivement en extérieur, façon rue piétonne. Emporte-pièce…! Les dispositions exposées vendredi soir (selon un processus qui semble avoir suivi plusieurs jours d’indécision) risquent fort de générer des recours.

En outre, le confinement et les diverses mesures de l’automne dernier, avec cette vaporeuse notion de commerces essentiels avaient provoqué des inégalités entre établissements, et une sélection complexe mal acceptée entre certains rayons. Les choix actuels éliminent-ils de telles distorsions…? Non. Elles en déplacent les effets. Par exemple, que vont pouvoir ressentir les intervenants d’un salon de coiffure d’un centre commercial fermé en constatant que celui de la galerie marchande d’un plus modeste supermarché peut travailler sans souci…? Il serait possible de multiplier à l’infini les exemples en tous genres d’incohérences et d’inégalités de traitement dans des mesures dont il n’est pourtant pas permis de croire que le temps nécessaire à leur élaboration aurait manqué. Nous en sommes là, non sans que d’autres questions se posent. A suivre.

* CNCC, Centre National des Centres Commerciaux.

Source DVSM

A voir

Smartphones, départ significatif des ventes en Europe pour les modèles compatibles 5G…

Alors que le nouveau standard continue de provoquer quelques réactions hostiles chez certains observateurs craintifs......