Accueil / Actualité / Distribution et sécurité, un sujet qui pourrait très vite fâcher….

Distribution et sécurité, un sujet qui pourrait très vite fâcher….

Si, comme cela est affirmé, les risques terroristes restent très élevés, c’est au niveau de la prise en charge économique de la protection que l’ombre d’un conflit pourrait surgir.

DVSM, Octobre 2018. Risque toujours présent ou pas…? Telle est la question essentielle. Par chance, depuis quelque temps, peu de manifestations de terrorisme majeur (en dimension) ont été observées sur notre sol. Les responsables au plus haut niveau font d’une manière régulière état d’une menace qui reste intacte, et de projets déjoués à temps. Rien ne permet de contrôler la réalité de ses affirmations. Au moment où les dernières semaines de 2018 et leur logique (et espérée) montée en puissance de la fréquentation des lieux de commerce, une autre réalité frappe tout observateur.

Les mailles d’un supposé filet de sécurité semblent ténues et bien fragiles. En région parisienne comme en province, le contrôle des entrées est extrêmement réduit. Si des vigiles avec une petite installation sont postés à pratiquement toutes les entrées de galeries marchandes, la proportion de ceux qui demandent aux visiteurs d’ouvrir (vite fait) leurs sacs est faible. Et, selon une bonne vieille tradition, les mailles de ce filet ne seront resserrées qu’à partir de la concrétisation d’un événement.

Derrière cette situation, une réalité demeure. Est-ce bien aux entités privées, gestionnaires et exploitants de structures commerciales, d’assurer cette protection contre un risque assimilable aux conséquences de soucis géopolitiques…? Et en embuscade derrière cette question, une autre sourd inévitablement, à propos du financement, compliqué pour un Etat qui, les multiples prélèvements amplifiés ou générés le démontrent, a le plus grand mal à boucler ses fins de mois.

Source DVSM

A voir

Les intervenants hauts placés du numérique….

La dématérialisation de presque tout ce qui nous entoure...