Accueil / Actualité / La douane américaine se prend pour le grand inquisiteur

La douane américaine se prend pour le grand inquisiteur

Pendant très longtemps, les Français désireux de voyager aux Etats-Unis devaient remplir un formulaire de demande de visa, dans lequel ils déclaraient s’ils étaient communistes ou appartenant à une organisation hostile aux Etats-Unis. Ne riez pas, aux Etats-Unis le parjure est considéré comme crime fédéral. Visiblement, ces habitudes bureaucratiques d’une autre époque n’ont pas été perdues ou oubliées par tout le monde. Sauf que la demande d’appartenance au KGB a été remplacée par les identifiants pour réseau social. Les ressortissants des pays dispensés de visa à l’entrée des USA (la France, les pays de l’UE et quelques autres) doivent communiquer leurs adresses Facebook et Cie pour séjourner moins de trois mois aux Etats-Unis.

La question est posée dans le formulaire que doit remplir tout voyageur avant de passer la douane. Pour l’instant, la réponse n’est pas obligatoire et les Américains ne demandent pas non plus les mots de passe. Incidemment, le voyageur doit aussi informer l’administration américaine de ses ressources financières.  Il s’agit officiellement de collecter des informations utiles à la lutte contre le terrorisme. Officieusement, on ne sait pas. Après tout, les services de sécurité américains disposent de moyens autrement plus efficaces pour surveiller le cyberespace. De plus, tout un chacun peut simplement multiplier ses adresses Web. Sans doute, beaucoup de voyageurs se sentiront contraints de remplir complètement le formulaire douanier, mais très probablement le feront-ils de façon incomplète.

da

 

A voir

giga-2-

Gigaset se lance dans le grand bain

Jusqu’ici cantonné aux lignes fixes, le constructeur allemand veut prendre sa part des smartphones.