Accueil / Actualité / Drahi se vend à lui même

Drahi se vend à lui même

Par l’une de ses pirouettes Drahi à laquelle il nous a habitués le tycoon des télécoms françaises va céder son pool presse (Libération, L’Express, L’Expansion) à… SFR. Comment expliquer cette manœuvre ? D’une part, il s’agit de rapprocher le pôle ‘’contenu’’ de l’opérateur de télécommunications. SFR s’apprête à lancer une offre qui permettra de consulter en permanence et sans restriction les titres du groupe, moyennant un abonnement de 20 euros par mois. Et de l’autre de réduire l’endettement d’Altice Media Group, détenu par Patrick Drahi. Autrement dit SFR va racheter la dette de journaux d’Altice et si possible au prix fort.  Les syndicats de SFR s’inquiètent publiquement de cette manœuvre qui va encore peser sur les comptes de leur entreprise. Quant aux journalistes, ils n’ont guère d’illusion sur les moyens consacrés au développement des titres. Les postes laissés vacants ne sont pas remplacés et la stratégie numérique se fait attendre. Il est vrai que sans le rachat Libération aurait sans doute disparu.  En attendant, Patrick Drahi doit financer la dette colossale accumulée depuis le rachat de SFR. Aux 35,5 milliards d’euros actuels vont se rajouter 8 nouveaux milliards pour l’acquisition de Cablevision aux Etats-Unis.

_-_-_-_

A voir

Drones, joujoux devenus en 10 ans des outils modernes aux usages multiples, ils prolifèrent.

L'idée selon laquelle les drones auraient été inventés pour se distraire et faire la fortune de Parrot est peut-être inexacte. Enfin, presque...