Accueil / Actualité / Drame épouvantable à Cupertino..! Pause dans la croissance

Drame épouvantable à Cupertino..! Pause dans la croissance

Qu’est-ce qu’on a eu peur…!

Selon des sources dignes de confiance, la mort de la firme à la pomme croquée serait toutefois provisoirement reportée au moins jusqu’à demain…

DVSM, janvier 2019. Au troisième jour de ce millésime, une tempête s’est levée aux quatre coins de l’univers. Conséquence de l’exploit des activités spatiales chinoises, ayant abouti à la pose d’un engin sur la face cachée de la Lune…? Non. Réaction au blocage spectaculaire des administrations américaines, le « shut-down »…? Pas davantage. Découverte d’une éponge japonaise dont les molécules semblent être à même d’éradiquer les cancers à métastases*…? Négatif. Le souci ayant soulevé la bourrasque vient de Californie. Tim Cook, patron d’Apple a prévenu. La firme devait atteindre pour son « Q1 » de 89 à 93 milliards de dollars de C.A.. Elle s’en limitera à environ 84…! La tuile…! Rendez-vous compte, un résultat en repli par rapport au « Q1 » de l’année dernière, mais quand même cela supérieur à tous les autres auparavant, depuis le lancement de l’iPhone.

Ce smartphone est d’ailleurs désigné coupable par tous les chroniqueurs qui, en moins de deux (tours d’horloges), se sont lâchés prédisant la fin de ce mobile, et en filigrane l’agonie annoncée de la société qu’ils portaient aux nues il n’y a que quelques mois, lorsqu’elle avait été la première à afficher une valeur boursière extrême qui en faisait un modèle de réussite…

A ceux qui cherchent à comprendre ce que signifie le substantif « sensiblerie », il suffit de conseiller un regard sur la et les bourses. Les réactions, qui ne sont que celles d’investisseurs ne connaissant strictement rien aux sujets traités, mais qui tantôt se réjouissent à l’idée de gagner beaucoup, tantôt s’affolent dans la perspective de tout reperdre, ne sont qu’errements épidermiques, hélas pas sans conséquences sur le monde qui nous entoure et sa santé.

Il reste cependant des réalités tangibles pour la firme de Cupertino. A ne pas négliger, même sous le soleil californien. Personne n’ignore la situation de saturation atteinte par le créneau des smartphones, comme c’est le cas pour beaucoup d’autres biens électroniques. Il va donc s’en vendre moins, ce qui ne veut pas dire « ne plus s’en vendre ». Dans un tel contexte, deux stratégies sont possibles. La première, très répandue, consiste à baisser les prix pour maintenir les volumes. Dangereux, voir suicidaire. La seconde consiste à miser sur des produits plus valorisés, destinés à des clientèles moins nombreuses, mais disposer à dépenser plus pour des fonctions et des usages optimisés. Apple est, sur toutes ses lignes de produits, clairement dans cette optique.

Par ailleurs, les tensions internationales (USA-Chine) pèsent dans les résultats annoncés. Les escarmouches, qui ne touchent pas qu’Apple, se multiplient. Trump peut y faire quelque chose, les dirigeants chinois aussi, Tim Cook beaucoup moins. Enfin, volet que DVSM évoque souvent, mais semble noyé dans un brouillard proche du déni, l’économie mondiale, par le biais de la consommation, rencontre un calme résultant de l’entrée du monde occidental dans un troisième âge de l’ex-babyboom. Ces individus, moins enclins à consommer, à la vie plus calme, souvent inquiets pour les années futures**, ne dépenseront pas forcément sans compter, ce qui se traduit déjà par les hécatombes observées notamment dans la distribution (surtout aux US pour le moment). Comme l’aurait souligné jadis un certain Bob, le monde et les temps changent.

*Cette info est parfaitement réelle.
** Interrogez nos retraités, même assez bien lotis,  s’ils ne songent pas à économiser d’abord, en songeant aux ponctions qui les menacent, aux frais médicaux et peut-être d’Ehpad auxquels ils risquent de ne pas échapper…

Source DVSM

 

A voir

Imprimantes 3D, des rayons se mettent en ordre de conquête. Enfin !

Depuis des années, on les voyait rôder, pistant les utilisateurs passionnés ou chevronnés, mais sans aller réellement au contact du plus grand nombre....