Accueil / Actualité / Drones et transmission de pensée, pure réalité ou adroite illusion…?

Drones et transmission de pensée, pure réalité ou adroite illusion…?

Nouvelle authentique ou petite farce d’étudiants…? Comment ne pas être prudent au regard de cette information venue du Canada où, dans une université connue, un drone serait piloté par la pensée…?

DVSM, 21 mars 2019. On en avait vu d’autres…! Des journalistes de l’Auto-Journal n’avaient-ils pas été bluffés (mais pas abusés) par un adroit bricoleur ayant, il y a presque un demi-siècle, réussi à donner l’illusion réussie d’une automobile fonctionnant à l’eau…? Et qui n’a entendu parler de cette extraordinaire mascarade des avions renifleurs…?  A chaque fois qu’une de ces supercheries surgit, elle s’inscrit dans une ambiance proche de l’actualité, si possible chargée d’un bon pouvoir émotionnel. Dans les années 70, les angoisses liées à la crise du pétrole de l’époque créaient un terrain propice à des évocations tendant à conjurer les facettes désagréables de ce contexte bien particulier.

A présent, la connexion, l’IA, la RV font rêver. Les drones qui livrent et les visages qui sont reconnus par les machines, ça inspire…! Mais en ce qui concerne le fait rapporté par la télévision canadienne, les choses sont différentes. Les « récupérations » des ondes produites par le cerveau ne sont plus du domaine de la fiction. Chacun sait qu’elles existent, que des labos ont déjà réussi à en tirer quelques effets, pas encore réellement maîtrisés, mais, comme on le jure au comptoir du Café de la Poste, « ça promet »! Et dès lors, quand des étudiants de l’université d’Edmonton (Canada, province d’Alberta), réussissent à faire décoller un drone juste par la pensée, le doute est moins permis qu’il ne l’aurait été jadis.

Les signaux de « commande » ne sont pas du style Myr et Miroska, mais recueillis par un casque bardé d’électrodes, ciblant des zones cérébrales bien précises d’un pilote qui, comme ce n’est quand même pas commode, reconnaît qu’il se prend la tête pour arriver à un résultat concret, décollage, virage… Alors, vrai ou petite farce, cette info d’un objet volant par acquis d’une conscience…? Penchons pour le vrai. Et tant pis si la suite apporte un jour un démenti. Il existerait un principe parfois entendu du côté du Vatican. « Peut importe que Dieu existe ou non, l’important est que les gens y croient« . Si prier, c’est aussi rêver, c’est peut-être le début de tout miracle de la science et de la techno.

Source DVSM

A voir

Imprimantes 3D, des rayons se mettent en ordre de conquête. Enfin !

Depuis des années, on les voyait rôder, pistant les utilisateurs passionnés ou chevronnés, mais sans aller réellement au contact du plus grand nombre....