Accueil / Actualité / Drones, joujoux devenus en 10 ans des outils modernes aux usages multiples, ils prolifèrent.

Drones, joujoux devenus en 10 ans des outils modernes aux usages multiples, ils prolifèrent.

L’idée selon laquelle les drones auraient été inventés pour se distraire et faire la fortune de Parrot est peut-être inexacte. Enfin, presque…

DVSM, 25 mai 2020. On ne naît que deux fois. Il y a Bond et bond. Ce dernier est clairement bond en avant, pour ce qui n’est pas que du vol. Vue par le grand public, l’histoire du drone remonte à seulement quelques années, notamment lorsque Parrot a lancé sa version, véritablement axée sur les loisirs, une facette qui reste bien présente dans les attributions de cet aéronef. Pour d’autres domaines, comme le militaire, l’histoire est bien plus ancienne et pas « joujou » pour deux sous. La merveilleuse idée de pouvoir télécommander un engin à réaction, comme un petit avion, et d’aller d’abord observer et, éventuellement, bombarder des cibles au plus près, sans risquer la vie d’aucun pilote n’était-elle pas excellente ? Nous n’en sommes plus là. Justement parce que les versions ludiques ont donné des idées dans de multiples directions.

Economies d’échelles…! De nombreux couvreurs ayant à inspecter des toitures l’ont bien compris. D’un petit coup de drone, l’inspection est plus rapide et moins périlleuse que la grimpette par la frêle coulissante interposée, et s’enrichit de quelques clichés ou séquences vidéo, archives utiles à moindres frais. Il en va de même pour l’inspection des lignes à haute tension dans des lieux escarpés, évitant d’onéreuses et parfois dangereuses- interventions héliportées. Le monde agricole surveille ses semis, et se risque même à certains épandages légers, dronement plus commodes ainsi. La prise vue, motivante pour les pros et amateurs de l’image, a pour sa part mis en valeur les aptitudes de l’engin pour des surveillances, des observations de foules.

Dans une publication dédiée aux clients professionnels d’un fournisseur très connu dans le monde du bâtiment, le drone vient se ranger aux côtés des exosquelettes et autres moyens innovants aidant les intervenants. Les applications déjà devenues réalités sont innombrables, et tout laisse présager des développements futurs encore fort nombreux. Le contrôle du vol, assuré par une informatique sérieuse et pourtant légère, a de bonnes chances de se propager jusqu’au domaine du vol proprement dit, celui des avions, des hélicoptères, des ULM et nombreuses formules nées au cours des années récentes. L’ère des drones a commencé, et n’est pas à la veille d’avoir conquis tout le périmètre ouvert à cette technique.

Source DVSM

A voir

Etats Unis, des anticipations d’achats sur fond de crise et de fort risque contagieux…

Les consommateurs américains sont comme les autres, craintifs à l'égard du coronavirus....