Accueil / Actualité / Du beurre avec de la com future, la 5G, ça va beaucoup payer…!

Du beurre avec de la com future, la 5G, ça va beaucoup payer…!

Comme la vente du muguet le 1er mai ou des cocardes le 14 juillet, l’Etat n’oublie jamais les recettes de circonstances, dont celles qui accompagnent les autorisations d’exploitation des réseaux.

 DVSM, 16 juillet 2019. Effervescence dans les médias…! On reparle de la 5G, et de son futur de plus en plus proche. En effet, l’Arcep vient d’enclencher ce qui se résume par la mise en consultation publique des modalités et conditions d’attribution des fréquences dans la « bande cœur » de la 5G (3,4 – 3,8 GHz), bande principale mais pas unique. D’autres bandes seront en effet mises en service ultérieurement, pour compléter toute la panoplie d’usages, pour le grand public et les professionnels, de cette mouture des télécommunications mobiles. Toutefois, même si les prodigieuses applications rendues possibles avec cette nouvelle G, un classique est sans détour admis dès les premières mises en service. Comme lors du lancement de la 3G puis de la 4G, c’est « la désaturation des réseaux mobiles dans les zones les plus denses » qui sera aux avant-postes dans la manœuvre.

Une priorité pour les opérateurs, d’emblée assortie par une précision ministérielle lancée à forte voix, la non-acceptation d’une couverture moins favorable aux zones rurales qu’aux secteurs à urbanisation serrée. Un vœu qui est peut-être pieu, car la réalité économique ne peut être écartée. Les investissements que vont engager les opérateurs (il y en aura 4) sont naturellement plus vite amortis dans les zones urbaines qu’à la campagne. Distances plus courtes, abonnés plus nombreux…! D’autant qu’aux investissements techniques et commerciaux, s’ajoutera l’obole dédiée à l’Etat. Pour ceux qui n’avaient pas cru opportun de songer à ce détail, l’Arcep précise bien que « la procédure inclura un critère financier, avec un prix de réserve fixé par le Gouvernement« .

Source DVSM

A voir

Jeux vidéo, tueries, guerre, armes, les critiques pourraient pleuvoir…

L'actualité soudain se charge en violences multiples....