Accueil / Actualité / D’un monde à l’autre, périlleux changements d’ère sociale et effets sur l’industrie…

D’un monde à l’autre, périlleux changements d’ère sociale et effets sur l’industrie…

Vouloir imposer des règles sociales dans les pays émergents est louable, mais comporte des revers de médaille qui démontrent que tout n’est pas aussi simple. Apple pourrait le confirmer.

 DVSM, 22 décembre 2020. Depuis quelques heures, surgissent mille et un commentaires à propos des turbulences qui suivent une sanction pour non-respect des droits des travailleurs. Au 19ème siècle, quelles auraient été les réactions si des donneurs d’ordres étrangers avaient décidé de priver de travail les ouvriers, hommes, femmes, enfants, pour imposer des conditions meilleures…? Une bonne intention, mais qui n’aurait peut-être pas été vécue comme tolérable, tout comme les employés d’une usine indienne d’Apple vivent mal des décisions de Cupertino. Pauvres, bien des populations en sont encore à accepter des tâches difficiles, malsaines, payées à bas prix, dont les pays dits évolués se débarrassent sans le crier sur les toits, en se pinçant le nez et en passant vite à d’autres sujets. Pour bien des citoyens du monde, mieux vaut encore un travail de ce genre que pas de travail du tout.

Cette réalité pose une multitudes de questions. Oublions nos soucis occidentaux, qui passent pour de vrais « soucis de riches » par rapport à certaines situations dans lesquelles se confondent les notions de seuil de pauvreté, la volonté ou non de travailler le dimanche, l’irréversibilité de certains droits ou avantages considérés comme acquis et, peut-être grâce à un secours divin, catalogués comme devenus éternels. En revanche, est-il moral de confier ces travaux à des peuples qui, de leurs conditions précaires, nourrissent une consommation facile en occident…? Ou serait-il plus moral de leur ôter ce travail, jusqu’à ce qu’ils aient rejoint nos standards de vie, et même, nos conventions collectives…? Rappelons que l’expression « en voie de développement » n’est pas vide de signification. En moins d’un demi-siècle, notamment en Asie, l’évolution positive est incontestable.

La Chine, exemple le plus souvent évoqué, n’est pas le seul de ces territoires jadis connus pour leurs prix industriels imbattables, et aujourd’hui pour leur technologie de pointe.* À vouloir forcer son régime, tout moteur risque la casse. Vouloir des transitions à cadence trop soutenue peut comporter des risques de multiples natures. De nombreux philosophes, au verbe facile et au débit digne des meilleures cascades, vous toiseraient en quelques quarts d’heure de tribune TV bien rémunérée les réponses à la fois commodes, efficaces et rapides à ces multiples questions. Auxquelles, dans la pratique, et hormis le bon vieux principe rappelant qu’à chaque jour suffit sa peine, les réponses restent hors de toute simplicité. Y.D. 

* Une évolution qui était pressentie il y a bien longtemps. Coïncidence, Ezra Vogel, expert américain spécialiste des pays d’Asie, décédé dimanche dernier à l’âge de 90 ans, dans le Massachusetts, avait publié dès 1959 un ouvrage révélateur qui s’intitulait « Japan as Number One: Lessons for America »… 

Source DVSM

A voir

Electronique : les durées d’utilisation sont-elles liées à des obsolescences…? Chiffres…

Changer quand ils sont usés ou en panne grave, ou parce que leur utilisation devient franchement compliquée...?