Accueil / Actualité / E-Commerce : les soldes ne font plus recette

E-Commerce : les soldes ne font plus recette

Les ventes privées et promotions en ligne ont un impact direct sur la baisse de la durée des soldes

Paris, le 23 juillet 2020 – Même si le budget des Français risque d’être serré cette année, les soldes restent une période privilégiée pour faire de bonnes affaires, elles ont toutefois beaucoup évolué. Mesures sanitaires obligent, les achats se font plutôt en ligne et les soldes durent beaucoup moins longtemps. ReachFive, éditeur d’une plateforme de Customer Identity & Access Management (CIAM) en SaaS, a ainsi observé une augmentation de 100% du nombre de connexions chez ses principaux clients retailers mais uniquement le 1er jour des soldes. Une conséquence probable des nombreuses promotions, ventes privées et événements divers (Black Friday, French days…), désormais proposés tout au long de l’année !

Les soldes mises au placard ?
Selon un rapport de l’Insee publié le 10 juillet dernier, le volume des ventes a baissé de 45 % dans le commerce de détail non-alimentaire entre avril 2019 et avril 2020, un manque à gagner considérable que les marques doivent absolument rattraper, notamment pendant les soldes.

Pendant des décennies, les soldes ont été un rendez-vous très attendu. Mais désormais noyées au milieu de promotions et autres ventes privées en ligne, elles sont moins courues par les consommateurs. Si la crise sanitaire et le confinement ont amené à les décaler, la légitimité de l’événement est remise en cause. Lors du 1er jour des soldes, le 15 juillet dernier, le nombre de connexions chez les clients e-commerce de ReachFive a été multiplié par 2. Mais ce pic d’activité a très vite ralenti et dès le lendemain, on observait une baisse moyenne de 35 % des connexions.

Les promotions à l’attaque
Stratégie de relance post-confinement pour se remettre à flot et écouler leurs stocks ou nouvelle tendance commerciale, les marques organisent, en effet, désormais des promotions régulières afin d’attirer les consommateurs. Mais si le prix reste un argument décisif pour y parvenir, d’autres facteurs primordiaux entrent en compte, notamment la qualité de l’expérience client.

Point de départ de tout parcours d’achat, l’authentification doit être simple et rapide pour répondre aux habitudes des consommateurs qui ne veulent plus remplir de formulaire pour démarrer leur shopping et encore moins se souvenir d’un mot de passe/identifiant ou se ré-identifier au cours du parcours d’achat… 42% des Français déclarent avoir quitté un site dès l’authentification[1].

Le CIAM, la clé d’une meilleure satisfaction client
Les internautes souhaitent bénéficier d’une expérience utilisateur fluide, personnalisée et sécurisée, 95% des consommateurs français exigent un environnement sécurisé pour partager leurs données personnelles[2]. Plutôt qu’une identification via une adresse mail et un mot de passe pour leurs différents comptes client, 90% d’entre eux préféreraient opter pour de nouvelles solutions plus sécurisées, comme l’authentification à double facteur ou l’identification biométrique[3].

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, le CIAM permet de faire de tous les rendez-vous promotionnels de l’année un succès en aidant les retailers à se démarquer de la concurrence en matière d’authentification, de personnalisation et de sécurisation des données.

1] Source : Etude E-commerce ReachFive 2020
[2] Source : Etude E-commerce ReachFive 2020
[3] Source : Etude E-commerce ReachFive 2020

Plus d’informations https://www.reachfive.com/

 

 

A voir

Comparaisons et auto consolations, Allemagne, Suède : nos éternelles obsessions…

Mieux, moins bien, comme les autres, nos compatriotes, et pas seulement les plus élevés dans dans les échelon hiérarchiques, cultivent cette fichue habitude.