Accueil / Actualité / E3, Los Angeles, nouvelles voies d’eau dans l’univers des grands salons…

E3, Los Angeles, nouvelles voies d’eau dans l’univers des grands salons…

Quand un leader historique décide de ne pas investir dans un événement supposé influent à l’échelle planétaire, c’est que cette influence n’est pas ou plus du tout celle que l’on croit.

 DVSM, 11 juin 2019. Encore une défection majeure dans un rendez-vous de premier plan. L’inventeur de la PlayStation ne s’est même pas dérangé pour l’E3, édition 2019, qui débute aujourd’hui*. Ce qui en altère fortement l’intérêt. De son côté, Nintendo ne s’est montré que très virtuellement, à travers une conférence en vidéo. Grave…? Pour le salon, sans doute. Pour les deux firmes japonaises, certainement pas. Mais relativement grave aussi pour Microsoft, présent et très actif, qui pourrait apparaître comme la grande vedette dominante « in LA », mais que vaut une telle domination, face à des adversaires absents, en gros, face à personne…?

Certes, il reste l’énorme volet des jeux, des annonces pour… plus tard. Mais que serait un salon du cinéma annonçant à coup de rushs des sorties de films en préparation pour le saison…? L’E3 était le moment clé des annonces de nouvelles consoles, et de ce fait, un peu le métronome de cette suite de périodes fortes et moins fortes liées au générations du hard. Le rythme chers aux commentateurs se voulant rassurants pour le marché serait-il en passe de perdre de sa signification…?

Dans cette péripétie, l’E3 vit ce qui se vit dans d’autres rendez-vous liés à d’autres secteurs d’activité. Depuis des années, le monde des mobiles est orchestré par les initiatives d’Apple qui est historiquement hors des manifestations telles que le célèbre MWC (Barcelone), mais organise ses propres présentations, spectaculaires, suivies de manière universelle. Le grand rendez-vous de Catalogne n’a en revanche pas empêché des leaders d’hier, exposants indéfectibles, de sombrer corps et bien (Nokia et d’autres…). Au Mondial de l’Automobile de Paris, qui était le plus grand des salons, toutes catégories confondues et ce au niveau mondial, des géants sont désormais « fidèlement » absents (Ford, VAG…). Et comme en guise de réponse, le Groupe PSA n’exposera pas au prochain salon de Francfort (sauf à travers sa récente acquisition, la marque allemande Opel). Les grands salons de l’auto aux US connaissent le même genre de désengagements. Au fil des saisons, tout se passe comme si de nombreuses firmes, se sentant enfin libérées par les défections qui se multiplient, n’hésitaient plus à entrer sans état d’âme dans cette tendance à la non-participation. Et déjà, certains de ces grands salons se sont éclipsés définitivement.

Le concept du grand salon, parce que très onéreux, et d’une efficacité désormais toute relative, se retrouve face à un défi, rebondir ou périr. Il est probable que chez les organisateurs pris dans cette tempête, trouver le sommeil devient compliqué. Les événements qui résistent sont souvent sur le fil du rasoir, à la merci d’un coup de téléphone entre le responsable d’une grosse firme et son concurrent, l’un ou l’autre tenant ce langage aussi banal que destructeur, « si tu n’y vas pas, je n’y vais pas« .

Nombreux sont en effet les exposants qui n’exposaient plus pour être présents, mais pour « ne pas être absents ». L’angoisse de voir un gros participant renoncer s’amplifie. Même si des centaines de participants restent disposés à s’offrir des stands et l’environnement des événements, ces derniers ne vivent que si les géants sont là, entraînant dans leur sillage tous les autres, moins musclés. Un autre inconvénient qui n’est pas pris à la légère car de cette façon, les leaders offrent à leurs concurrents la possibilité de rencontrer des clients d’autant plus faciles à capter que ces seconds couteaux ont des charges allégées, ne serait-ce que dans des investissements en salons beaucoup moins lourds. Le jeu vidéo est en phase très puissante en tant que marché, mais la grand-messe de Los Angeles est peut-être sur un terrain glissant…!

* La mode des conférences ou « keynotes » avant l’ouverture des salons est-elle une méthode pertinente…? A l’heure où l’E3 ouvre ses portes, les plus marquantes des informations sont déjà connues… A quoi bon…?

Source DSVM

A voir

La haute-fidélité pourrait et devrait bien mieux faire…

L'écoute de la musique sur du matériel performant n'a jamais été davantage que très minoritaire. Une tradition regrettable mais pas inéluctable.