Accueil / Actualité / Economie, les insupportables réactions égoïstes avec œillères de certains secteurs…

Economie, les insupportables réactions égoïstes avec œillères de certains secteurs…

Une étrange tendance, plutôt contagieuse (c’est de circonstance), consistant à ce que certains acteurs de la vie économique se considèrent bruyamment plus pénalisés que d’autres démontre que tous n’appréhendent pas à sa juste ampleur l’impact de la crise du virus.

 DVSM, 30 avril 2020. Un responsable de compagnie aérienne était interrogé ce matin sur le thème du remboursement de billets payés par des clients, pour des vols qui n’ont pas pu être effectués. Face à cette interrogation, sa réponse, sans rire, se résumerait au fait que cette société* ne serait pas en mesure de rembourser, car depuis le début du confinement, elle n’a… plus de recette…! Ce qui est malheureusement le lot d’une écrasante majorité d’entreprises, notamment dans le commerce, ainsi que dans la quasi totalité des secteurs d’activité. Sur un plan strictement juridique, une entreprise qui ne peut, faute de moyens, rembourser des clients pour des services non rendus, est dans une situation désignée par l’expression « cessation des paiements« .

Bien évidemment, dans les circonstances présentes, et avec ce que l’on peut considérer sans l’ombre d’une hésitation comme un cas de force majeure, les conséquences ne peuvent être celles seulement réservées aux mauvaises gestions dans des époques où tout va bien. C’est le sens des aides que les états ont engagées dans de nombreux pays. La position de ce responsable n’est toutefois pas unique en son genre. De tous côtés, surgissent des exclamations commençant par « oui mais nous… » etc. Nous, vous, ils, tout le monde est dans la même galère, et derrière ces affirmations exprimées par les uns, d’autres voient aussi une sorte de volonté de répercuter sur autrui une part du problème qui les assaille. Alors que le mot « solidarité » est l’un des plus utilisés dans ce moment compliqué, la tentation de le remplacer par « solide hilarité » serait grande, sans la gravité des événements. Y.D.

* Concernant l’aérien, le terme de « compagnie » est usuellement employé, tradition de langage, mais il s’agit bien de sociétés, et en la circonstance, de ce qui se définit par l’expression « sociétés de travail aérien ».

Source DVSM

A voir

USA, des initiatives d’Amazon pour combler des vides dans une distribution très éprouvée…

Au-delà des observations et commentaires à propos des mutations dans la distribution, le concret s'impose....