Accueil / Actualité / Écrans: aux prises avec la dictature physique sans partage du plus petit détail commun…

Écrans: aux prises avec la dictature physique sans partage du plus petit détail commun…

L’œil à ses limites qui conditionnent les limites de la reproduction de toute image. Et d’espoirs de ventes en masse…

 DVSM, 7 janvier 2020. Au CES de Las Vegas, le flot des présentations est lancé. De cette avalanche, il ressort clairement qu’après la course, gagnée, à la haute définition, l’industrie est partie à la conquête de nouvelles extrémités aux finalités non démontrées. Après le 4K, nous savions que viendrait le 8K, auquel, dans la ligne technique présentement suivie,  peuvent et devraient en théorie succéder les échelons des 16 et 32K. Mais pour quels objectifs concrets ?

Depuis que la technique, en succédant au fusain et à la peinture (huilée, aquarelle…) a conduit à la reproduction des images, le souci du plus petit détail reproductible est resté l’un des fils conducteurs de tout perfectionnement. Photographie, télévision et vidéo ont été dominés par ce point technique essentiel avec, inéluctable horizon, la frontière constituée par la capacité de discrimination de l’œil. Certes, dans la vraie vue, de détail infinitésimal n’existe pas. Le pixel n’est pas un minimum naturel mais un élément de laboratoire. Plus il est menu et multiplié, plus on s’approche de la réalité perceptible à l’œil. Cette expression « à l’œil » n’ayant aucune connotation économique, mais rappelle que plus on en veut,,plus c’est cher.

À quoi bon, dès lors, aller à la conquête de ces pixels que l’œil ne sera pas en mesure de distinguer…? Des utilisations particulièrement pointues et spécifiques ne justifient probablement pas un déploiement visant le grand public et l’écran sur lequel celui-ci regarde sa série préférée du fond de son canapé ou le smartphone dont le 6 pouces distille du Face-Time à qui mieux-mieux. Au fin fond du Nevada, la déferlante des 8K, (ultime bond raisonnable en haute définition…?) va-t-elle soulever les enthousiasmes ou amorcer une lassitude à terme inévitable…?

Source DVSM

 

A voir

Smartphones, l’âge de la retraite est repoussé pour le mobile de loin le plus répandu.

La prolongation de la durée de vie moyenne des mobiles intelligents peut paraître limitée, voire presque négligeable....