Accueil / Actualité / Écrans, prix en hausse. L’imbrication TV + PC sur fond de Covid réveille les cours.

Écrans, prix en hausse. L’imbrication TV + PC sur fond de Covid réveille les cours.

La faiblesse de certains marchés aurait pu faire redouter un tassement des coûts de certains composants. La réalité s’avère fort différente.

DVSM, 5 octobre 2020. Si certains créneaux sont en berne sous les effets de la crise du Covid, l’électronique et le numérique ont été non seulement épargnés depuis le début des mesures de confinement, mais même dopés par les événements. D’une part, s’est bien comporté l’équipement des ménages en ordinateurs et en téléphones mobiles, pour répondre notamment à une nécessité de mise à niveau pour le télétravail (mais aussi à certaines facettes du domaine des loisirs). D’autre part, si le téléviseur, qui flirte avec la saturation en occident et y semble moins dynamique, l’Asie, dont la Chine, constitue encore un vaste domaine en prise direct avec un appétit des utilisateurs et donc une croissance plutôt musclée. En amont de ces deux secteurs, le marché des écrans, en tant que composant, est donc logiquement fort sollicité.

Conséquence, les cours de ces pièces on ne peut plus essentielles est en progression soutenue, mouvement qui est d’ailleurs suivi par les composants annexes servant à faire fonctionner ces dalles, toutes technologies confondues. Seuls les écrans pour moniteurs informatiques, confrontés au ralentissement des activités d’entreprises, restent en marge de cette appréciation des prix de cession. Apportant de l’eau au moulin de cette progression tarifaire, s’ajoute la migration vers des techniques d’écrans plus avancées, dans un souci de maintien de la profitabilité pour la plupart des fabricants. Les fabrications, désormais pratiquement toutes asiatiques bien sûr, sont donc sous pressions. Et les analystes préviennent. Les cours des écrans vont être à la hausse durant les mois prochains, et il est probable que cette tendance se répercutera sur les étiquettes un peu partout sur la planète. Un mouvement qui ne devrait toutefois pas trop affecter le marché TV, qui reste dynamique sur les diagonales toujours plus grandes, prenant quelques centimètres en moyenne, chaque saison. Jusqu’à quand…?

Source DVSM

A voir

Lutte contre le virus, une criante absence de toute initiative à l’échelon de l’Europe.

Il a souvent été soutenu que l'union européenne ne prendrait toute son ampleur qu'à travers une crise majeure...