Accueil / Actualité / Électronique Grand Public, plongée dans de bien tristes années « double peine »…

Électronique Grand Public, plongée dans de bien tristes années « double peine »…

Même avec le secours du numérique, le courant d’affaires de l’électronique pour tous est victime d’au moins deux facteurs majeurs. En plus d’une conjoncture ponctuellement mais gravement pénalisante…!

DVSM, 18 décembre 2019. L’année en est à ses dernières longueurs. Comme dans les épreuves d’athlétisme, cette période est en général comparable au sprint final. Le CA réalisé au cours des dernières semaines de chaque millésime correspond dans de nombreux livres de comptes à ce qui restera de marge sur l’ensemble de l’exercice (même si celui-ci n’est clos que dans quelques semaines). Les 35 à 50% de repli enregistrés du fait des grèves, voire pire, ne pourront pas ne pas avoir des conséquences graves dans de nombreux établissements. Hélas, pour l’électronique, voilà qui tombe mal. Comme un cataclysme sur un sol déjà fragilisé.

– La fin des années de puissante consommation qu’entraîne le passage des baby-boomers au stade du papy-boom, enregistré dans l’ensemble du monde occidental, a déjà contribué à l’effondrement de nombreux points de vente et groupes de distribution. De toute part, on se reconfigure pour qu’ infrastructures et effectifs soient en phase avec la nouvelle donne, elle-même influencée par l’émergence du commerce en ligne. L’Hexagone n’échappe pas à ce phénomène, pas plus que les USA, la Grande Bretagne, l’Allemagne…

– L’électronique cumule des handicaps issus de cette situation générale et de ses propres évolutions. Le téléviseur, qui était le maillon fort de tout commerce dans cet univers, a vu ses volumes fondre comme neige au soleil. Les très hauts niveaux de cessions aux consommateurs qu’ont entraîné les transitions vers les écrans plats, la TV numérique et la haute définition sont derrière nous. Aucune migration aussi impactante ne peut survenir à court terme. Les taux d’équipement sont au maximum. Il ne reste que le renouvellement et les premiers achats pour maintenir un flux certes correct, mais sans comparaison possible avec les records d’un récent passé.

– Des quantités de maillons, pour l’audio comme la vidéo, devenus inutiles, ont de surcroît déserté les linéaires. Finies les ventes massives de magnétoscopes, de lecteurs de CD, de DVD, de caméscopes… Et n’évoquons même pas l’appareil photo numérique, plus que vaillant, mais qui s’est tellement replié qu’il séduit moins qu’il inquiète, voire inspire une grande prudence, chez les décideurs des enseignes. Il reste le notebook, un peu, et le smartphone, qui lui-même courbe l’échine. Il y aurait bien la hi-fi, ou « son high-res », mais comme cela se dit dans une phraséologie typique du comptoir du café du coin, « tout le monde d’en fout« . Et ce ne sont pas les petites enceintes Bluetooth qui feront grimper le CA d’une manière regaillardisante… Prions…!

Source DVSM

A voir

CheckPoint Secure 2020 100% digital en réalité augmentée.

Xavier Duros CTO de CheckPoint Software nous présente l'événement mondial virtuel inédit 100%digital ...