Accueil / Actualité / Elon Musk met les pieds dans le plat sur le thème du télétravail et… de nos « chères » 35 heures…!

Elon Musk met les pieds dans le plat sur le thème du télétravail et… de nos « chères » 35 heures…!

A l’usine, on travaille. Chez soi, c’est moins limpide. Au club des agitateurs, le patron de Tesla prend du galon, avec en prime une vision induite (non consciente) de la façon bien française de calibrer le travail.

DVSM, 2 juin 2022. « Si les cadres qui télétravaillent ne sont pas présents au moins 40 heures par semaine dans l’entreprise, il est juste de considérer qu’ils s’en sont retirés ». Et vlan…! Vu du territoire hexagonal, cette sortie d’Elon Musk comporte bel et bien deux volets. Le premier est celui où s’évoque le télétravail. Aussi insolite qu’elle puisse paraître, l’allusion de Musk, reprise par une infinité de médias (photo : Frankfurter Allegemeiner), n’est pourtant pas fondée sur une idée stupide. Elle s’appuie sur le ressenti des employés, notamment ceux qui sont sur les sites de production, bel et bien tenus d’être en poste et de travailler à la cadence générale et collective. C’est un sujet fort vaste, qui remet même en question les bases contractuelles du travail hors entreprise, qui pourrait avantageusement s’articuler sur la notion de mission et non de temps de labeur effectué.

Mais il n’échappe à aucun actif français cette allusion à « au moins 40 heures », sur un sol où les 35 heures ont défié certaines évidences, et alors que des tentations s’élèvent pour les rapporter à seulement 32 heures, voire moins (jusqu’à plus du tout peut-être, revenu universel puisé à la banque du Saint Esprit…?)  Les 24 heures du cycle quotidien généré dans la relation physique soleil-terre, difficilement modifiable, ont abouti à de sages partages tournant autour de 3 x 8 heures réparties entre sommeil, vie personnelle et travail. Ce qui, avec deux jours de repos, aboutit aux 40 heures hebdomadaires, le minimum selon Tesla et beaucoup d’autres. Ce sont des données à agrémenter d’un élément fondamental, qui s’articule autour de ceux qui, pour améliorer leur condition, sont assez courageux pour travailler un peu, parfois même beaucoup plus, que cette base. Il serait bien imprudent de considérer cette sortie du créateur de Tesla comme seulement anecdotique, caricaturale, voire scandaleuse. Alors qu’il apparaît plutôt que tôt ou tard, devraient sans doute être prises en compte les différences entre le travail des un et celui des autres, le tout n’étant certainement plus conciliable avec une seule règle unique pour tous.

Source DVSM

A voir

Bien préparer son passage à la facturation électronique

La facturation électronique va devenir une réalité concrète pour l'ensemble des organisations et entreprises.