Accueil / Actualité / Les émirs financent aussi les startups

Les émirs financent aussi les startups

La startup Fetchr annonce la levée de 41 millions de dollars à l’occasion d’un second tour de table en série B auprès de New Enterprise Associates Inc., Nokia Growth Partners, Raed Ventures, Iliad Partners, BECO Capital, YBA Kanoo, Venture Souq et Swicorp.  Fondée en 2012 à Dubai par un français Idriss Al Rifai, Fetchr développe un service de livraison par coursier motorisé. Il est basé sur la géolocalisation par smartphone à l’heure où dans certains pays du Golfe Persique les parcours sont encore très mal indiquées alors que les achats e-commerce croissent de façon exponentielle.

Fetchr compte aujourd’hui plus de 1 500 employés dans six pays et plus de 700 clients grands comptes tels que Carrefour, Géant, Nespresso mais aussi des groupes comme Chalhoub (Saks, Sephora, Louis Vuitton) et Al Tayer (Kiehl’s, Crate & Barrel, Harvey Nichols, Bloomingdales, Armani, Coach, D&G). L’entreprise innove avec de nouveaux services comme «Now» qui assure la livraison en une heure et développé un système de tracking du colis.

La société envisage désormais d’améliorer sa technologie propriétaire. L’objectif étant à court terme d’accélérer son développement dans les pays émergents de la région MENA et devenir leader sur le dernier kilomètre. Natif de l’Aveyron, Idriss Al Rifai est diplômé de Science Politiques. Il a fait ses premières armes au ministère de la Défense avant de poursuivre un MBA à Chicago. Il intègre le Boston Consulting Group à Dubaï et prend ensuite le poste de COO de la deuxième entreprise de de e-commerce de la région, Marka VIP. En 2012, il fonde Fetchr.

fetchr

 

Enregistrer

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.