Accueil / Actualité / En 9 mois de 2021, les APN reprennent un peu de vigueur, loin des scores du passé.

En 9 mois de 2021, les APN reprennent un peu de vigueur, loin des scores du passé.

L’infernale dégringolade des ventes d’appareils photo semble enrayée. On a même enregistré de modestes courants porteurs. Entre frêles espoirs et nostalgies toujours douloureuses.

 DVSM, 30 novembre 2021. L’appareil photo ne retrouvera jamais les niveaux extraordinaires de diffusion que l’arrivée du numérique avait engendré. Frappé jusqu’au KO technique par un adversaire venu de (presque) nulle part, imaginer une réplique face au smartphone et à sa hauteur ne pouvait relever que d’un fantasme. Imaginer une vie nouvelle, à un rythme inédit, était moins irréaliste, et le présent le démontre. Au cours des 9 premiers mois de l’année en cours, il s’est vendu dans le monde 6,3 millions d’APN, soit 7,5% de plus qu’en 2020. Comparaison délicate, car l’année passée était celle de l’attaque frontale du virus, des confinements et des rayons fermés. Pour ne faire qu’un seule comparaison, sans remonter aux années luxuriantes, le total 2021 fait figure de précipice par rapport aux 14,6 millions vendus en 2018, même période. Toutefois, des progressions plus vigoureuses s’observent pour l’ensemble des appareils à objectifs interchangeables, en progression tous ensemble de +18%, moindre pour les classiques reflex (+7%), mais de +28% pour les « sans miroir ». En Europe, la croissance d’ensemble est un peu plus musclée (+10,4%), mais le total marché stagne en dessous de 2 millions d’unités (1,97 exactement), en repli de plus de -50% par rapport à 2018 (4,3 millions), saison qui dévissait déjà de plus de 30%.

Nouvelle époque, nouveaux défis. Chacun sait bien que ce comparaisons n’ont plus guère d’intérêt, bien moins en tout cas que cette vie frémissante que l’APN nouvelle mouture (et parfois monture) suscite. L’heure est venue d’aller chercher des nouveaux clients. Non pas ceux qui resteront pour toujours dans l’usage du smartphone qui leur convient largement (et même de mieux en mieux) et n’ont aucune autre envie. Non pas ceux qui, déjà pratiquants convaincus, veulent profiter de ce qu’un appareil photo authentique permet. Mais dans la frange intermédiaire, la population est (proportionnellement) considérable de ceux qui, justement, sont venus à la prise de vue avec le mobile et commencent à osciller entre tentation et un peu plus. « Sur la pente savonneuse… » plus familièrement. Ce qui peu représenter des perspectives de croissance charpentées. C’est un recommencement. 

Source DVSM

 

A voir

Redevance et AV public : quand tout pourrait changer, mais que de fait, rien ne changera…

La suppression désormais hautement probable de la redevance, un vrai soulagement pour bien des économies de ménages, ne change en rien pour le fond, puisque c'est toujours le contribuable qui finance.