Accueil / Actualité / Enceintes connectées, elles n’ont encore que la parole…!

Enceintes connectées, elles n’ont encore que la parole…!

C’est le rush…! On en trouve dans tous les linéaires, mais au juste, pour quoi faire…?

DVSM, juin 2018. « Alexia, tu peux nettoyer les vitres du salon…? ». « Google, tu peux tondre la pelouse, s’te plaît…? » Franchement, nous n’en sommes pas là. Pas encore. Et dans les demandes en forme de fantasmes, comment ne pas imaginer bien plus décoiffant, en charger son HomePod d’une mission dans ce genre: « Il faudrait appeler la banque, je vais encore être à découvert…! » En attendant que l’enceinte automate sache négocier un découvert en banque plus large, par exemple avec ApplePay, et au prix d’une possible engueulade musclée entre ces deux services connectés, la vie quotidienne des vendeurs à qui des questions sont posées n’est pas simple. D’autant que certains chalands n’y vont pas par quatre chemins en termes de simplification.

« En gros, ça fait comme mon iPhone avec Siri et l’amplification mains-libres…? » ose ce quidam qui, dame, n’y croit pas encore totalement. Là, ce n’est pas de la fiction, c’est du vécu. Voilà sans doute le véritable obstacle à franchir pour que cet objet qui parle avec intelligence soit élevé au rang d’équipement indispensable de l’individu ou du foyer. Un chroniqueur bien connu, aussi sympathique que compétent sur une radio très axée info souligne pourtant que cet objet est devenu celui sur lequel il écoute la radio. Et son récepteur radio, alors, poubelle…? Vite, messieurs les créateurs pleins d’imagination, il faut trouver des usages, des vrais, pour ce nouveau produit qui, pour l’heure, n’est pas sans évoquer le défunt assistant personnel, le PDA…

Source DVSM

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...