Accueil / Actualité / Encore 90% des ventes de détail face au Net…

Encore 90% des ventes de détail face au Net…

On ne prête qu’aux riches, surtout avec les chiffres…

Si le commerce de détail est influencé par le on-line, sa forme physique conserve quand même l’essentiel des ventes aux consommateurs.

 DVSM, novembre 2018 – Un raz-de-marée, le commerce « on-line »…? On pourrait le croire, en prenant à la lettre les informations et commentaires que véhiculent bien souvent les médias. Dernière onde de choc en date dans ce sens, l’évocation de 82 milliards dépensés en ligne par les Français, dans le commerce de détail. Certes, ce chiffre est le bon, et cela fait beaucoup d’argent. De surcroît, quand on évoque des milliards, que ce soient des quantités d’euros, de particules fines, d’étoiles dans le ciel… ça fait toujours beaucoup.

Une proportion plus raisonnable et réaliste apparaît quand on compare ce chiffre au PIB du pays, qui devrait flirter avec les… 2500 milliards en 2018. Lequel n’est, bien sûr, pas uniquement circonscrit aux achats des particuliers. Mais surtout, et comme le souligne la FEVAD*, cette évaluation (qui concerne 2017) montre que les parts du e-commerce s’établissaient pour ce millésime à 8,5% des ventes de détail.

En progression, ces actes d’achats en ligne des ménages ont bien conquis des positions importantes dans certains domaines, comme celui des produits culturels (la dématérialisation facilite cette évolution) ou des biens techniques. En revanche, elles restent nettement plus modestes, voire marginales dans d’autres segments, dont l’alimentaire (même en y intégrant le drive…!). Il reste une autre manière de « soupeser » ce que représentent ces 82 milliards d’euros, que chacun peut vérifier sur sa calculette préférée. Ce total correspond, pour chacun des 66 millions de citoyens de l’Hexagone, à une dépense moyenne quotidienne de 3,40 euros. Important, oui, cataclysmique, pas encore…!

Fédération du e-commerce et de la Vente à Distance.

Source DVSM

A voir

Quelle est la définition du O2O ?

Aujourd'hui les magasins sont en pleine mutations, intelligence artificielle, BigData...