Accueil / Actualité / Energies : le serpent qui se mord l’accu..! Faire simple serait… moins compliqué…

Energies : le serpent qui se mord l’accu..! Faire simple serait… moins compliqué…

Pas de doute, il est plus commode de modérer les émissions de gaz à effet de serre sur des consommations fixes que mobiles. Conclusion…? Devinez…!

DVSM, 20 mars 2022. Y’a-t-il parmi nous des esprits assez tordus pour préconiser, pour chaque problème, des solutions si possible moins efficaces et plus difficiles à mettre en œuvre…? Les chiffres qui suivent ne sont pas collectés chez des antiécolos jusqu’au bout du bout, mais puisés dans l’une des plus récentes publication de RTE (Réseau de Transport d’Electricité), une société anonyme française, à conseil de surveillance et directoire, et à capitaux publics. Dans un bref paragraphe de sa revue, et confirmant ce que l’on sait déjà, cette entreprise explique : les secteurs d’activité les plus émetteurs aujourd’hui sont les transports (30 %), le bâtiment (19 %), l’agriculture (19 %) et l’industrie (17 %).

Dans les transports, figurent tous les transports, par route, fer, air et mer ou voies navigables. De cette répartition limpide, chacun peu comprendre que l’ambition visant à rendre nulles les émissions du secteur des transports est celle qui implique les fameux passages à l’électricité essentiellement des véhicules prenant la route, et des avions. Un objectif dont il est clair que l’atteindre à 100% ne sera pas chose facile, d’autant plus qu’il faudra « réintégrer » dans le bilan les effets de la production d’électricité, qui pourrait avoir encore longtemps recours à des méthodes dites « flamme » (charbon, pétrole, gaz…).

En revanche, viser 50% des autres secteurs, ou la consommation sédentaire est importante, permettrait de limiter à 35% ces émission, soit mieux que tout le secteur transport, donnant éventuellement du temps au temps pour parfaire toutes les autres réductions d’émissions. Pourrait-il y avoir, derrière tous les formats d’ambitions, quelques uns ne répondant surtout qu’à une phobie maladive de l’automobile…?

Source DVSM

 

A voir

Réussir son Onboarding : un élément stratégique de sa politique RH

L’onboarding de nouveaux talents est un élément stratégique qui doit être au centre des attentions des recruteurs.