Accueil / Actualité / Enseignes, une multiplication forcée des fusions et des rapprochements…

Enseignes, une multiplication forcée des fusions et des rapprochements…

Un mouvement général de rationalisation dicté par la conjoncture s’observe, mais avec une obsession plus qu’une stratégie, fondre sur les fournisseurs…!

 DVSM, septembre 2018 – Les vieux réflexes ont la vie dure. Face à une tendance largement analysée par de nombreux observateurs, (mais pas forcément appréhendée à son juste niveau), les enseignes se regroupent, ou les unes reprennent les autres, ce qui revient au même. A terme, l’avenir se dessine sur un terrain revu de force dans des dimensions mieux adaptées à deux réalités. La première tient à une population qui cesse d’être plus nombreuse*, moins jeune et consommant avec plus de modération. La seconde est l’irruption d’un nouveau créneau, celui du commerce en ligne, plus ou moins influent selon les univers de produits.

Ainsi, dans le secteur du jouet, une fusion entre Toys’r Us et La Grande Récré, est de plus en plus évoquée. Pour FNAC + Darty c’est, chacun le sait, déjà chose faite, avec depuis la reprise une étape supplémentaire, celle de l’imbrication de Ceconomy, la holding de MediaMarkt Saturn. Outre-Rhin, les deux acteurs puissants du commerce de centre-ville, Kaufhof et Karstadt, sont à leur tour en pleine phase de rapprochement, avec à la clé une réduction probablement sévère du nombre total de leurs effectifs (actuellement de l’ordre de 32.000 personnes). Les responsables de ces entreprises, dont les grands magasins animent les avenues des métropoles allemandes, évoquent certes la concurrence du net, mais aussi, sans le dire trop fort, surtout celle des spécialistes et des… centres commerciaux, qui commencent à bien fleurir en terre teutonne.

Discours de façade ou réalité concrète, derrière ces rapprochements arrive inéluctablement l’allusion à la possibilité de mettre la pression sur les fournisseurs au niveau des prix de cession grâce à un poids accru. Les initiatives en termes d’optimisation des offres et de recherche de nouveaux chalands sont fort peu « dans les tuyaux ». Et pourtant, les pistes dans ce sens ne manquent pas. Insuffisance d’imagination…? Manque de pouvoir…? On ose pas…

* Les pays occidentaux enregistrent globalement des tendances à l’érosion démographique et un vieillissement de leurs populations. Même en France, un récent repli du nombre de naissances alimente cette tendance.

Source DVSM

 

A voir

Pourquoi le marché risque encore de se contracter…

Téléviseurs et télévision sont en pleine mutation...