Accueil / Actualité / Enterprise Cloud Index : Le multicloud de plus en plus présent en entreprise

Enterprise Cloud Index : Le multicloud de plus en plus présent en entreprise

La dernière étude de Nutanix, Enterprise Cloud Index, montre que l’utilisation du multicloud représentera 64% des déploiements cloud sur les trois prochaines années. Les principaux défis du multicloud comprennent la gestion de la sécurité, l’intégration des données et le coût au-delà des frontières du cloud.

Nutanix, un leader du cloud computing dans les environnements privé, hybride et multicloud, présente aujourd’hui les résultats de sa quatrième étude Enterprise Cloud Index qui mesure les progrès des entreprises en matière d’adoption du cloud, privé, public, hybride et multiple. L’étude réalisée entre août et septembre 2021 a montré que le multicloud est actuellement le modèle de déploiement le plus couramment utilisé et que son adoption atteindra 64 % au cours des trois prochaines années. Mais la complexité de la gestion au-delà des frontières du cloud reste un défi majeur pour les entreprises, 87 % d’entre elles reconnaissant que le succès du multicloud passe par une gestion plus simple des infrastructures de clouds mixtes. Pour relever les principaux défis liés à l’interopérabilité, à la sécurité, aux coûts et à l’intégration des données, 83 % des répondants conviennent qu’un modèle multicloud hybride est idéal.

« Alors que les entreprises considèrent et utilisent l’informatique de manière plus stratégique que jamais, la complexité du multicloud crée des défis qui font obstacle au succès du cloud », a déclaré Rajiv Ramaswami, président et CEO de Nutanix. « La résolution de ces complexités laisse place à un nouveau modèle hybride multicloud qui fait du cloud un modèle d’exploitation plutôt qu’une destination. »

Les participants à cette étude ont été interrogés sur leurs défis actuels en matière de cloud, sur la manière dont elles exécutent leurs applications professionnelles actuellement et sur l’endroit où elles prévoient de les exécuter à l’avenir. Les répondants ont également été interrogés sur l’impact de la pandémie sur les décisions récentes, actuelles et futures en matière d’infrastructure informatique et sur la manière dont la stratégie et les priorités informatiques pourraient changer en raison de cette pandémie. Voici les principales conclusions du rapport de cette année :

D’après les répondants, les principaux défis du multicloud comprennent la gestion de la sécurité (49 %), l’intégration des données (49 %) et le coût (43 %) au-delà des frontières du cloud. Bien que le multicloud soit le modèle d’exploitation le plus couramment utilisé et le seul qui devrait se développer, la plupart des entreprises sont confrontées à la réalité de l’exploitation de plusieurs clouds, privés et publics. Cette réalité n’est pas près de disparaître et de plus en plus de responsables informatiques réalisent qu’il n’existe pas d’approche unique du cloud, ce qui rend le multicloud hybride, un modèle d’exploitation informatique comprenant plusieurs clouds privés et publics avec une interopérabilité entre eux, idéal selon la majorité des répondants.

La pandémie de la COVID-19 a modifié le mode de fonctionnement de presque toutes les organisations, et le multicloud soutient la nouvelle façon hybride de travailler qui a été adoptée. Plus de la moitié des répondants (61 %) affirment qu’ils s’efforcent de proposer des configurations de travail plus flexibles en raison de la pandémie. La plupart des entreprises déclarent que, même si leurs effectifs à distance peuvent diminuer ou augmenter, ils sont là pour rester dans un avenir prévisible. Le multicloud offre l’environnement informatique le plus agile pour prendre en charge cette flexibilité en distribuant les données vers diverses géolocalisations pour la proximité des utilisateurs et la continuité des activités.

La mobilité des applications est au cœur des préoccupations des répondants. Presque toutes les entreprises (91 %) ont déplacé une ou plusieurs applications vers un nouvel environnement informatique au cours des 12 derniers mois. Cependant, 80 % des personnes interrogées reconnaissent que le transfert d’une charge de travail vers un nouvel environnement cloud peut être coûteux et prendre du temps. Ils citent le plus souvent la sécurité (41 %) comme raison de la migration, suivie des performances (39 %) et de la prise de contrôle de l’application (38 %).

Les entreprises deviennent plus stratégiques dans leur utilisation de l’infrastructure informatique. Près des trois quarts des personnes interrogées (72 %) affirment que la fonction informatique est perçue comme plus stratégique dans leur organisation qu’il y a un an. Ils citent également des raisons commerciales pour changer leurs modèles d’infrastructure, comme l’amélioration du travail et de la collaboration à distance (40 %), un meilleur soutien aux clients (36 %) et le renforcement de la continuité des activités (35 %). En outre, ils ont commencé à faire correspondre stratégiquement chaque charge de travail à l’infrastructure qui lui convient le mieux, en fonction de facteurs tels que la sécurité (41 %), les performances (39 %) et le coût (31 %), ce qui est probablement l’un des principaux moteurs de la prolifération du multicloud.

Pour la quatrième année consécutive, Vanson Bourne a mené des recherches pour le compte de Nutanix, en interrogeant 1 700 décideurs informatiques du monde entier en août et septembre 2021. La base de répondants s’étendait à de multiples industries, tailles d’entreprises et aux zones géographiques suivantes : les Amériques ; l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA) ; et la région Asie-Pacifique-Japon (APJ).

Le rapport complet Enterprise Cloud Index est disponible sur le site de Nutanix.

A voir

CHERRY ET LE LABEL ECOLOGIQUE BLAUER ENGEL

Le « Blauer Engel » est le label écologique le plus connu en Allemagne et sa création remonte à 1978 (une première mondiale).