Accueil / IT Business / Communiqués / ESET livre son étude FINTECH : 81 % des cadres dirigeants estiment que COVID-19 a renforcé la nécessité d’améliorer la sécurité données financières

ESET livre son étude FINTECH : 81 % des cadres dirigeants estiment que COVID-19 a renforcé la nécessité d’améliorer la sécurité données financières

ESET livre son étude FINTECH : 81 % des cadres dirigeants estiment que COVID-19 a renforcé la nécessité d’améliorer la sécurité données financières.

ESET, 1er éditeur Européen de solutions de sécurité, révèle que plus des deux tiers des cadres dirigeants (68 %) s’attendent à ce que l’investissement de leur entreprise dans la FinTech augmente en 2021/2022. En outre, 81 % des cadres supérieurs interrogés conviennent que la pandémie de COVID-19 a renforcé la nécessité d’améliorer la sécurité des services en charges à la finance dans leur organisation.

ESET a étudié l’attitude des cadres supérieurs à l’égard de la technologie financière (FinTech) et de la sécurité dans le segment commercial de son étude mondiale sur la FinTech, en interrogeant 1 200 cadres supérieurs de différents secteurs au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Japon et au Mexique. L’un des principaux domaines sur lesquels portait l’enquête était les prévisions concernant les menaces et les attitudes à l’égard de la technologie financière après la pandémie, en particulier à la lumière des vastes conséquences de COVID-19 sur l’économie mondiale.

L’étude révèle que 42 % des cadres dirigeants estiment que la cybercriminalité et les confinements dus au coronavirus sont des menaces pour la sécurité de leur entreprise. Les entreprises de plus de 1 000 collaborateurs estiment que la cybercriminalité est une menace importante, tandis que les entreprises de moins de 50 collaborateurs considèrent l’impact des confinements comme étant une menace d’importance élevée. Cela reflète probablement l’impact de COVID-19 sur les petites entreprises, qui ont moins de ressources pour les aider à faire face à la situation actuelle.

Toutefois, en ce qui concerne les priorités des entreprises après la pandémie, un tiers d’entre-elles (32 %) ont déclaré que la protection des données sera leur grande priorité en matière de technologie financière, suivie de près par l’amélioration de l’efficacité (28 %). Les cadres dirigeants ont également été interrogés sur les technologies spécifiques qui pourraient aider à protéger les finances pour l’après COVID. Les réponses les plus courantes étaient la détection des fraudes aux cartes bancaires (54 %) et la détection du vol d’identité (50 %).

Commentant les résultats, Ignacio Sbampato, Chief Business Officer d’ESET, déclarait : « Garantir la sécurité des données des entreprises est une composante essentielle de la mission d’ESET, et avec une grande partie du monde dans une situation économique difficile, il est plus important que jamais de protéger les entreprises et leurs finances par les meilleures solutions de cybersécurité. Afin de protéger nos utilisateurs et leur avenir financier, nous avons lancé un projet d’étude de la FinTech pour comprendre quelles sont les priorités et les attitudes des entreprises. Nos conclusions révèlent que la sécurité reste le focus des entreprises et que la plupart d’entre-elles sont prêtes à investir pour se protéger contre les menaces potentielles. »

Pour en savoir plus sur notre étude, veuillez consulter eset.com/blog et welivesecurity.com/category/fintech.

 

 

 

A voir

Inetum reçoit le prix de la meilleure entreprise européenne en matière de transformation numérique lors des European Technology Awards

Deux semaines après avoir été récompensé par le prix « Stratégie de croissance ETI/GE » de Numeum et KPMG en France....