Accueil / Actualité / Espace et Gafa, des fusées qui ne monteraint pas jusqu’au ciel ?

Espace et Gafa, des fusées qui ne monteraint pas jusqu’au ciel ?

Les temps sont durs, et pas que pour les gilets jaunes. Le blues des milliardaires, ça existe…

DVSM, janvier 2019. Même les plus grandes fortunes ont leurs limites. D’autant plus que les limites d’aujourd’hui sont parfois plus virtuelles que réelles, ne serait-ce qu’à cause des émotions boursières. Et qui sait si certaines ambitions ne s’appuient pas sur des perspectives que les réalités les plus concrètes recadrent avec sévérité. Nous avons tous en mémoire les démêlés d’Elon Musk, à l’été 2018, pour réussir à caler aussi bien techniquement qu’économiquement la production à une cadence compatible avec ce qui avait été annoncé de son dernier modèle de voitures électriques Tesla.

Lorsque la mécanique industrielle se grippe, celle des financements en fait de même. Il n’y a pas plus craintif qu’un actionnaire. Et voilà que du côté de SpaceX, du même Elon Musk, un « dégraissage » assez conséquent des effectifs a été annoncé, quelques milliers de postes (quand même…!) pour mieux coller aux réalités de l’entreprise.

Si certains sont à la manœuvre pour accumuler quelques paquets de milliards en changeant de nombreuses choses dans le monde, d’autres ont déjà fait fortune. C’était le cas de Paul Allen, discret mais essentiel associé co-fondateur de Microsoft, aux côtés de Bill Gates. Hélas, Paul Allen est décédé il y a quelques semaines. Sa disparition est-elle en rapport avec le suite d’une aventure qui s’émousse…? Le projet un peu fou (dont le site cousin de DVSM, KELEREPUS.EU, parlait ici) qu’il avait initié s’allège. Comme le rapporte notre confrère Télé Satellite Numérique, l’entreprise renonce à développer de nouveaux mécanismes de propulsion.

Des anecdotes…? Peut-être pas. Car de nombreux économistes dans le monde se montrent anxieux face à la perspective d’un ralentissement mondial de l’activité économique qui semble se profiler. Sans oublier ou rayer les projets des emplois du temps, une certaine prudence pourrait s’imposer.

Source DVSM

 

 

 

A voir

Huawei : rude la paix, passage obligé pour une sereine conquête…

Étonnant…! On s'étonne à qui mieux mieux, de gazettes en éditos, à propos d'un plongeon probable du géant chinois....