Accueil / IT Business / Communiqués / Etude sur la valeur des marques employeurs : Criteo, Chauffeur Privée, Drivy, Vente Privée et PriceMinister attirent les profils de la tech

Etude sur la valeur des marques employeurs : Criteo, Chauffeur Privée, Drivy, Vente Privée et PriceMinister attirent les profils de la tech

Le défi plus important que le salaire : Contrairement à leurs homologues étrangers, les français accordent plus d’importance à l’opportunité d’apprendre de nouvelles compétences qu’au salaire pour choisir une entreprise.

Paris, Le 25 septembre 2018 — Hired, la plateforme spécialisée dans le recrutement de profils technologiques diffuse aujourd’hui son étude annuelle sur la Valeur des Marques Employeurs réalisée dans 14 villes à travers le monde, dont Paris, Londres et douze villes clés aux Etats Unis. Dans l’Hexagone, l’étude met en évidence une domination des entreprises ayant une forte dimension technologique. Le top 10 des marques employeurs les plus fortes auprès des profils technologiques est en effet dominé, dans l’ordre, par Criteo, Chauffeur Privée, Drivy, Vente Privée et Price Minister. L’étude met également en avant quels critères influent la perception de cette marque employeur. Et dans ce domaine, les profils parisiens se démarquent de leurs homologues étrangers.

Le défis avant le salaire

Dans le top 5 des critères qui incitent les candidats à postuler dans une entreprise, figure dans l’ordre l’opportunité d’apprendre de nouvelles compétences, les avantages et indemnisations, l’équipe, la culture de l’entreprise et enfin les défis techniques à résoudre. Fait marquant, Paris est la seule ville où les candidats mettent en première préoccupation l’opportunité d’apprendre de nouvelles compétences pour choisir une entreprise. Ils sont 52% à mettre ce facteur en premier, contre 40% au global. Ailleurs, c’est toujours la question des avantages et des indemnisations qui prédomine.

Quant aux facteurs limitants, l’étude en met également 5 en évidence : le manque d’intérêt pour le produit, la faible réputation de l’entreprise, un manque d’intérêt pour la mission, une culture d’entreprise négativement perçue et des avantages et indemnisations insuffisants.

 

Personnaliser le message et donner un aperçu de l’environnement de travail

Inciter des candidats à postuler à une annonce est une chose, les convaincre d’accepter le poste et d’y rester en est une autre. Ainsi, les entreprises doivent également être attentives aux facteurs qui pourraient pousser un de leurs talents à les quitter. D’après l’étude, ce sont dans l’ordre, l’emplacement de l’entreprise et les transports, un meilleur salaire, de nouveaux défis et problèmes à aborder, une proposition de poste plus élevé et enfin un manque de valorisation de la part du manager. Dans les autres villes, c’est encore une fois le salaire qui est le premier facteur limitant, par 74% des sondés en moyenne.

Quant aux raisons qui encouragent la décision favorable d’un talent à l’encontre d’un recruteur, les candidats interrogés mettent en avant, dans l’ordre, les messages personnalisés, une échelle salariale plus élevée, la présence d’amis ou un anciens collègues dans l’entreprise, une marque reconnaissable et un premier aperçu de l’environnement de travail. Ce dernier critère semble d’ailleurs plus important pour les talents parisien qui sont plus nombreux à le mettre en avant que leurs homologues étrangers. Par ailleurs, si 73% des interrogés franciliens mettent en premier facteur les messages personnalisés, ils ne sont que 49% au global. La personnalisation est d’ailleurs un enjeu majeur pour les entreprises parisiennes souhaitant renforcer leur marque employeur. 81% des candidats se disent plus intéressés par les entreprises qui partagent des informations sur l’équipe avec laquelle ils travailleront et 77% sont plus enclin à accepter un poste si l’entreprise leur présente les projets qu’ils seront amenés à aborder. Globalement, seul 57% des candidats mettent ce facteur en avant.

Hired revendique aujourd’hui une double mission. D’une part la plateforme spécialisée dans le recrutement de profils technologiques s’efforce de trouver à chacun le travail qui lui convient et d’autre part, la firme s’assure que les recruteurs bénéficient des outils et des données nécessaires à leurs processus de recrutement. Hired a ainsi appris des centaines d’entreprises avec lesquelles elle travaille que leurs plus grands défis dans le domaine du recrutement étaient de faire en sorte que leur marque employeur se démarque de celle de la concurrence. Les talents technologiques, très recherchés, reçoivent de nombreuses offres et considèrent plusieurs facteurs avant de faire leur choix. Avec des candidats qui mènent la danse, les entreprises ont donc tout intérêt à faire bonne impression.

 

Méthodologie

Hired a interrogé 2 200 profils tech choisis au sein des différentes top entreprises locales qui avaient récemment embauché des talents technologiques et les a questionnés sur leur intérêt pour chaque entreprise. Pour évaluer les marques les plus fortes sur chaque marché Hired s’est uniquement basé sur les résultats obtenus localement. L’index d’attrait de chaque marque est calculé en fonction du nombre de réponses « Aimerais travailler » et « Aimerais peut-être travailler » obtenues pour chaque entreprise. Enfin, Hired a interrogé les profils techs sur les facteurs qui pouvaient influer leur décision et définit ce que les entreprises avec une faible marque employeur pouvaient faire pour l’améliorer et être mieux considérées.

A propos de Hired

HIRED.com est une plateforme technologique de recrutement qui attire et sélectionne les meilleurs profils techniques du marché afin de permettre aux entreprises de recruter des candidats qualifiés rapidement et efficacement. Chaque semaine, entre 80 et 100 nouveaux candidats de la communauté française HIRED en recherche active (développeurs, data scientists, designers, etc.) sont triés sur le volet grâce à des algorithmes et prêts à être contactés. Plus de 700 clients en France ont choisi HIRED comme l’alternative aux solutions traditionnelles de recrutement. Start-up d’origine américaine, HIRED a levé plus de 130 millions de dollars en 4 ans. La société est basée à San Francisco et possède des bureaux aux Etats-Unis, au Canada et en Europe (Paris et Londres). Pour plus d’information.

A voir

Être partenaire de ses clients, ce ne sont pas que des mots

Nombreux sont les prestataires de services d’impression qui se retrouvent dans la situation désagréable d’être concurrencés par leur propre fournisseur.