Accueil / Actualité / FNAC-Darty et Saturn, une alliance à défaut d’un mariage…

FNAC-Darty et Saturn, une alliance à défaut d’un mariage…

Les deux groupes de distribution lancent une « alliance » dont le présent est concrètement exposé et le futur à la fois maintes fois mais plus évasivement évoqué. Les grandes lignes du communiqué…

 DVSM, mai 2018 – Un communiqué qui apparaît en Allemand pour la firme d’Ingolstadt et en français pour le Groupe FNAC-Darty, dans des termes strictement identiques (traduction mise à part). Cette communication commune a par conséquent et comme on le devine été méticuleusement préparée. Chaque mot, chaque ponctuation et chaque information ou sous-entendu ont fait l’objet l’extrême attention que l’on imagine. Assez pour que sa lecture ne soit en aucun cas superficielle.

MediaMarktSaturn et FNAC Darty viennent d’annoncer un accord de discussions exclusives et la signature d’un protocole d’accord visant la création d’une alliance européenne baptisée « European Retail Alliance », afin « d’optimiser les partenariats avec les fournisseurs pour améliorer l’offre destinée aux clients ». Ce qui est ensuite précisé. « L’alliance porte initialement (donc il y aura une suite, NDLR) sur quatre domaines: accords de partenariats avec les grands fournisseurs au niveau international, achats et accords de licences pour les marques distributeurs, collaboration en matière d’innovation et enfin, co-développement d’outils visant à améliorer la connaissance clients ». Et d’ajouter que : « L’alliance permettra aux deux groupes de proposer aux clients une gamme de produits et de services étendue et exclusive. Les fournisseurs auront, quant à eux, accès à la plus large base de consommateurs de produits électroniques grand public en Europe. L’European Retail Alliance sera ouverte, à terme, à d’autres acteurs du secteur ». Les signataires de l’accord soulignent en outre que « Aucun impact financier n’est attendu en 2018 ».

Si le présent est intéressant, c’est le futur qui fait naître des envies d’en savoir davantage, sur ce qui se dessine pour l’avenir. Car dans la suite du communiqué, on peut lire clairement que « Dans un premier temps, MediaMarktSaturn et FNAC Darty prévoient d’explorer quatre domaines de coopération.

1- Des partenariats stratégiques avec des fournisseurs clés visant notamment les conditions d’achat au niveau international.
2. La création d’une organisation commune pour les achats et accords de licences pour les marques distributeurs.
3 – L’innovation, en capitalisant sur le Retailtech Hub de MediaMarktSaturn, et en pilotant au niveau international des programmes d’innovation et de développement de nouvelles technologies.
4 – Le Co-développement d’outils visant à améliorer la connaissance clients. » Au-delà des partenariats stratégiques annoncés avec des fournisseurs clés, « l’alliance visera la mise en place d’une organisation commune pour les achats de marques propres (marques de distributeur). Les deux sociétés prévoient ainsi d’intégrer leurs activités d’achats de marques propres au sein d’une même entité afin de proposer aux clients une offre produits élargie et de qualité. » Observons que la syntaxe et le vocabulaire ne se limitent pas à « centrale d’achat commune ».

Pas que pour exercer la pression sur les fournisseurs…! Ce qui nous sort des sentiers battus, les rapprochements ayant bien souvent pour unique perspective de, comme cela se dit à voix douce entre deux portes, « leur serrer le kiki ». Ce qui n’est cependant pas exclu. A quoi sert d’être puissant…? Réponse d’inspiration militaire, cela sert à s’en servir…! . Mais par ailleurs, l’alliance vise à « renforcer les capacités d’innovation afin d’optimiser l’expérience client en magasin ou en ligne, et à systématiser la recherche d’idées susceptibles d’impacter durablement le secteur de la distribution.

Le partenariat comprendra également, la participation de FNAC Darty au programme d’innovation MediaMarktSaturn, en particulier à l’accélérateur Retailtech Hub. L’objectif de ce dernier est d’identifier, à un stade précoce, des innovations applicables à la distribution, tous canaux confondus. Il permet de réaliser des projets pilotes pour en exploiter les conclusions au bénéfice de tous les partenaires. Retailtech Hub prévoit de lancer en 2019 un accélérateur de start-ups en France. »… »Enfin, dans le respect des réglementations relatives à la protection des données, l’alliance entre MediaMarktSaturn et FNAC Darty permettra également le développement d’outils afin d’améliorer la connaissance des clients et des produits, offrant ainsi de nouvelles perspectives de collaboration avec les fournisseurs.

L’accord prévoit la création d’une Joint-Venture (co-entreprise) ainsi que la mise en place d’entités opérationnelles pour le pilotage de chaque domaine d’intervention. En 2018 et les synergies potentielles seront en cours d’évaluation. De premiers impacts devraient être visibles progressivement en 2019, avec un objectif de plein effet pour 2020. »

Ultime point de ce communiqué qui ouvre l’appétit pour de futures informations, « A terme, l’ »European Retail Alliance » sera ouverte à d’autres acteurs du marché, avec l’ambition de devenir une plateforme européenne créatrice de valeur pour toutes les parties prenantes. » Qui, quand, comment, à quelles conditions, pilotage par qui, etc. Plus que tout autre, voilà un feuilleton qui mérite la mention à suivre…

Source DVSM

 

A voir

Centre-ville, qui peut redynamiser le commerce des avenues…?

La réponse est simple, c'est le commerce lui-même qui peut réagir, à condition de ne pas trop attendre.