Accueil / Actualité / La France attire les créateurs étrangers

La France attire les créateurs étrangers

La société américano-coréenne Stratio a décroché son French Tech Ticket pour une installation à Genopole. Ce biocluster a été retenu par le dispositif French Tech Ticket lancé par l’Etat dans l’objectif d’attirer en France des équipes internationales en phase de création ou de développement de start-up innovantes. Stratio rejoint ainsi les rangs des sociétés étrangères (AATI, AB Sciences, NEB, Arianne Clinical Research, Pharming…) qui ont choisi le biocluster pour développer leur R&D ou leur activité commerciale. Le French Tech Ticket représente un financement de 57 000 € pour la prise en charge de frais professionnels dont l’hébergement et l’accompagnement pendant un an au sein du biocluster Genopole.

Stratio bénéficie en outre d’une procédure accélérée de délivrance de titres de séjour, d’une aide pratique à l’installation personnelle (trouver un logement, un guide pratique à l’installation dans la ville …) et pourra assister à un programme de formations, de conférences… élaboré par les incubateurs partenaires de l’opération.  Stratio, basée dans la Silicon Valley et à Séoul, développe un spectromètre infrarouge connecté, de petite taille et peu onéreux qui se présente sous la forme d’un stylet, le Linksquare. Connecté à un téléphone, le stylet émet une lumière sur le produit que l’on souhaite analyser. Le spectre infrarouge obtenu (unique à chaque produit) est confronté à une base de données pour vérifier instantanément qu’il correspond à l’empreinte spectrale du produit de référence. Il peut servir à identifier des médicaments, ou à lutter contre la contrefaçon.

Le Genopole est le premier biocluster français dédié à la recherche en génétique et aux biotechnologies appliquées à la santé et à l’environnement. Il rassemble 82 entreprises de biotechnologies, 19 laboratoires de recherche, 25 plates-formes technologiques ainsi que des formations universitaires (université d’Evry-Val-d’Essonne).

geopol--1

Enregistrer

Enregistrer

A voir

dorcel-1-

Le porno exige des qualifications de premier ordre

Le producteur de films pornographiques Marc Dorcel ouvre son incubateur le Dorcel Lab, dédié aux ‘’ startups osées’’.