Accueil / Actualité / La France débarque en force à Barcelone

La France débarque en force à Barcelone

Le Pavillon French Tech organisé par Business France accueillera 109 entreprises désireuses d’exposer leurs solutions au Mobile World Congress qui doit s’ouvrir le 27 février à Barcelone. Le Pavillon occupe une superficie de 650 m2 au sein des les halls 5 (consacré aux technologies réseaux et équipementiers) et 8.1 (orienté publicité mobile, applications et marketing digital). Plus de 70% des 109 entreprises tricolores sont des startups. Sur place, les entreprises exposantes bénéficieront d’une visibilité et d’un accompagnement privilégié et de rendez-vous B2B pré-organisés par les experts télécom de Business France de quatorze pays/zones géographiques. Cinquante d’entre elles ont été présélectionnées pour rencontrer de grands opérateurs et équipementiers télécom internationaux, intéressés par leurs technologies.

La French Tech est cette année sponsor “Founders & Investors ” du 4YFN, l’annexe startup du Mobile World Congress. “ La Box”, une somme de technologies dédiées à la réalité virtuelle présentera les startups nationales au sein d’un espace de 120 m2 au centre du salon. Quatre d’entre elles seront récompensées par un « Business France/Orange Award » : Cedexis (catégorie Innovation Télécom), Oledcomm (catégorie Solution B2B Solution), Smart Me Up (catégorie Start-up) et   Tech On Mars (coup de cœur du jury). Il faut souligner qu’au total 165 entreprises nationales exposeront à Barcelone sur un total de 2200. Cette année, le MWC attend une centaine de milliers de professionnels venus de 204 pays (!). A priori, les trois journées du salon seront scandées par des annonces importantes commises par de grandes marques comme Samsung, BlackBerry, LG ou Sony.

 

mw-c-1-

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

The Capitol dome is seen at rear as Chinese and U.S. flags are displayed in Washington, Tuesday, Jan. 18, 2011, ahead of the arrival of China's President Hu Jintao for a state visit hosted by President Barack Obama. (AP Photo/Charles Dharapak)

Trump s’en prend au protectionnisme chinois

Toutes les initiatives du président américain ne sont pas à blâmer.