Accueil / Actualité / FREE comme l’air…! La continuité sort désormais de l’ordre du jour…

FREE comme l’air…! La continuité sort désormais de l’ordre du jour…

L’interruption de la diffusion des chaînes d’Altice sur Free n’est sans doute pas un épisode isolé, mais plutôt le symbole d’une future tendance lourde, pas uniquement dans le domaine de la télévision.

 DVSM, 27 août 2019. Paradoxe, en dépit d’une frénésie pour privilégier et verrouiller le durable dans nos habitudes, c’est plutôt le changement permanent et à rythme accéléré qui pourrait s’imposer. Dans le monde de l’audiovisuel, la concurrence attise les évolutions. Une réalité inconfortable pour les générations de consommateurs les moins jeunes (mais pas seulement les seniors), qui tablent encore sur des stabilités permettant de s’inscrire dans les habitudes. L’épisode Altice contre Free, et inversement, qui ne pourra qu’évoluer dans le temps, pourrait en précéder beaucoup d’autres. Entre chaînes, groupes, plateformes, opérateurs, réseaux sociaux, et à la faveur de l’apparition de nouveaux entrants, de reprises, de regroupements, de jets d’éponges, c’est un futur en mutation permanente qui pourrait s’installer. L’axe de cette farandole tourne autour d’une seule question: qui a besoin de qui, et à quel prix…?

Dans ce sens, l’univers du numérique n’est pas un cas particulier. Le monde de l’entreprise au sens le plus large est lui aussi en constante évolution. De grosses structures en absorbent de plus légères, des rachats, rapprochements ou filialisations modifient sans cesse les schémas commerciaux, concurrentiels ou simplement relationnels. Ce qui n’est d’ailleurs pas une spécificité du temps présent. Toutefois, sous l’influence de la rapidité en termes de communication, et alors que tout point de la planète est dorénavant devenu proche de tout autre, combinaison des techniques numériques et des moyens de transport aidant, l’accélération est bien réelle. Elle répond de surcroît à des logiques parfaitement identifiées.

En Europe, par exemple, avec 3 à 4 opérateurs de télécommunication dans chacun des 28 pays de l’Union, une période de rationalisation est à terme inévitable. Lorsque celle-ci interviendra, des consommateurs seront inéluctablement soumis à des changements dans leur quotidien qu’ils percevront probablement comme des perturbations. A l’heure ou des secteurs arrivent à maturité, comme celui des smartphones, se perçoivent déjà de la part d’industriels et d’acteurs du domaine des services et des softs des volontés d’évoluer pour restaurer les pôles de profitabilités que l’arrêt des croissances a fortement réduits. Pour les contenus TV-vidéo (plus question de ne parler que de « télévision ») les mouvements entre groupes divers laissent présager des moments du même tonneau. Inévitable, mais bien peu dans le sens d’attentes de consommateurs qui restent attachés à des habitudes.

Source DVSM

 

A voir

Autonomy, le Salon de la Mobilité Urbaine 2019

A Paris, à la Grande Halle de la Villette, les 16 et 17 octobre prochains...