Accueil / Actualité / Free souffle le chaud et le froid

Free souffle le chaud et le froid

Le chaud d’abord. Après de nombreux pays, l’opérateur étend ses accords de roaming au Canada. Cette possibilité concerne les abonnés mobile de l’opérateur à 20 euros par mois ou à 16 euros pour les abonnés Freebox. Cette population pourra utiliser leur forfait depuis le Canada 35 jours par année civile, sans surcoût. La prestation couvre les appels, les SMS et les MMS en illimités depuis le Canada vers le Canada et vers la France métropolitaine, et l’Internet mobileen 3G jusqu’à 3Go. Idem pour les communications reçues. Le Canada est le quinzième pays ouvert à ce type de prestation par Free.

freeeee

Le froid ensuite. Free a été contraint par la Cour d’Appel de Paris de publier sur la page d’accueil de son site Internet d’afficher la condamnation suivante : ‘’ La Cour d’appel de Paris a déclaré la SAS FREE non coupable de délits de tromperie par personne morale sur la nature, la qualité ou l’origine d’une prestation de service et publicité mensongère ou de nature à induire en erreur, pour l’année 2007 et l’a renvoyé des fins de la poursuite de ces chefs. La Cour a toutefois confirmé le jugement rendu le 7 février 2012 qui l’a déclaré coupable pour les faits commis en 2006 et l’a condamnée à une amende de 150.000 euros ainsi qu’à la publication d’un communiqué dans les journaux Libération, Le Parisien et le Journal du Dimanche et, au titre de l’action civile, à l’indemnisation de l’UFC Que Choisir à 40.000 € de dommages et intérêts, 5.000 € de frais irrépétibles et à la publication dans le journal Le Monde et sur son site internet.’’

 

_-_

Free est accusé par plusieurs journaux et associations de consommateurs de brider volontairement les débits Internet de ses abonnés malgré des promesses publicitaires inverses. L’UFC-Que Choisir a pu en effet établir que Free limitait pour 80% de ses consommateurs les débits à moins de 5 Mbit/s contre 28 Mbit/s promis par sa communication. En contractant les débits, Free a évité de trop rémunérer Orange pour l’utilisation de sa bande passante.

A voir

bori-2-

Elon Musk s’intéresse au métropolitain

Le patron de Tesla n’a pas fini de vouloir révolutionner les transports...