Accueil / Actualité / Les GAFA se portent mieux que jamais

Les GAFA se portent mieux que jamais

Les résultats pour le troisième trimestre d’Apple et de Facebook ne sont pas encore connus, mais ceux d’Amazon, de Microsoft et d’Alphabet Google préfigurent des cours de bourse extravagants.

Celui d’Amazon s’établit à 1070 dollars (27-10-17) et Jeff Bezos possède en propre une fortune de 90 milliards de dollars. Le cours de l’action de Google grimpe à 1050 dollars. Visiblement, les investisseurs entérinent la domination impériale de ces sociétés sur l’économie mondiale. Amazon se targue d’une croissance de 29% de ses ventes (hors les supermarchés WholeFoods qui apporte un surcroit d’1,3 milliard de dollars de CA). Le CA d’Amazon s’élève pour ce trimestre à 43,7 milliards de dollars en augmentation de 30%. Comme toujours, le groupe peut remercier sa filiale Amazon Web Services qui génère les profits : 1,2 milliard de dollars pour AWS et 256 millions de dollars au total pour le groupe.

Google a officialisé un CA trimestriel de 27,8 milliards de dollars et 6,7 milliards de bénéfices. De quoi enrager les Européens qui ne verront pas un fifrelin de ce pactole. Malgré une diversification tous azimuts, Google réalise encore l’essentiel de son activité dans la recherche sur Internet (24 milliards de dollars). Malgré une forte croissance, le groupe peine à s’imposer dans la mobilité ou à concurrencer Amazon et Microsoft dans le Cloud, faute sans doute de services professionnels suffisamment attractifs.

Derrière ces deux stars des technologies, Microsoft, un vieux de la vieille, produit également d’excellents trimestriels. Microsoft poursuit avec succès sa mutation dans le Cloud Computing et les services en ligne. Office 365 compte déjà 120 millions d’utilisateurs payants dans le monde. Le chiffre d’affaires de l’éditeur progresse de 12% à 24,5 milliards dont 7 milliards pour l’activité Cloud, et 6,6 milliards de dollars de profits.
Reste pour aujourd’hui, le cas Twitter. Malgré ses 330 millions d’utilisateurs actifs mensuels, le réseau social ne gagne toujours pas d’argent. Son chiffre d’affaires s’est même contracté de 4% à 590 millions de dollars. Mais les pertes ont été rapportées à 21 millions de dollars contre 103 millions l’an dernier à la même époque. La réduction des effectifs, le passage des messages à 280 signes et d’autres mesures portent leurs fruits.  Sauf que les analystes s’interrogent toujours sur les capacités du réseau à prospérer et à gagner un jour de l’argent.

Twitter veut rassurer les investisseurs et affirme de manière floue qu’il sera carrément rentable au trimestre prochain. Du coup, le 26 octobre, le cours de l’action a bondi de 17% et cote aujourd’hui 21 dollars. Tout de même assez loin des 26 dollars au jour de son introduction, il y a quatre ans.

 

Wall-Str-1-

Enregistrer

Enregistrer

A voir

WIKO

Une promo…précieuse

Wiko cultive sa notoriété en jouant les ténors de la com...