Accueil / Actualité / Gamescom et le jeu vidéo, un rendez-vous 2021 plein. Enfin presque…

Gamescom et le jeu vidéo, un rendez-vous 2021 plein. Enfin presque…

Les organisateurs de salons rament non seulement face au Covid, mais aussi face à une donne qui a changé pour de nombreux grands événements.

DVSM, 22 juillet 2021. « To be or not to be…! » La formule chère à Shakespeare a juste besoin d’un simple mot supplémentaire pour décrire cette réalité. « Etre  ou ne pas être ». Il reste qu’entre « ne pas être » et simplement « ne pas être là », se situe une importante nuance. Ne pas être à la Gamescom de Cologne, qui ouvrira ses portes plus ou moins virtuelles du 25 au 27 août 2021, n’est en rien synonyme de ne plus être de la partie. Sans s’en apercevoir, ou alors pour titiller l’égo de certains absents, l’organisateur dévoile une liste d’éminents participants ayant confirmé leur engagement pour cette session. Ainsi, participeront, entre autres, 505 Games, Activision, Aerosoft, Assemble Entertainment, Astragon Entertainment, BANDAI NAMCO Entertainment, Bethesda Softworks, Electronic Arts, GAMEVIL COM2US Europe, Headup, Indie Arena Booth, Koch Media, NExT Studios (Tencent Games), SEGA Europe, Team17, Thunderful Games, Ubisoft, Wargaming, Xbox. Pas d’oubli dans cette liste. Inutile d’accabler la rédaction pour ce qui n’et pas un oubli.

Sans les noms de Sony (ou Playstation) ni de Nintendo, dont l’absence remue un inutile couteau dans la plaie, ne serions nous pas dans une situation comparable à celle d’un Mondial de l’Automobile enregistrant la non-présence de Volkswagen et de Ford (et de quelques autres…), ce bien avant qu’un virus ne soit venu à la fois semer la panique et servir d’alibi à un élan moins dynamique qu’autrefois…? Dans cette onde de désaffection que subit le monde des grands et moins grands événements, on ne peut même pas invoquer l’absence d’un public qui, sans l’épidémie, viendrait certainement en masse dans de nombreuses manifestations. La difficulté n’est pas de faire renaître (une fois le virus évacué, bien sûr) les affluences vues sur les photos. Nous sommes davantage dans une circonstance ressemblant à un concert des Rolling Stones sans Mick Jagger ni Keith Richards…*. Et voilà qu’un interlocuteur ose une drôle de question : si Microsoft apparaît sous la seule marque commerciale de sa console, Xbox, serait-ce en raison d’une éventuelle idée de cession de ses activités ludiques (qui fut à une époque évoquée, alors que Steve Ballmer assurait encore la succession de Bil Gates).

Source DVSM

A voir

Les femmes dans le numérique

À l’heure où le secteur du numérique ne cesse d’évoluer et de s’adapter aux mutations économiques....