Accueil / Actualité / Le Gartner aime beaucoup l’intelligence artificielle

Le Gartner aime beaucoup l’intelligence artificielle

L’observateur des marchés numériques affiche un optimisme absolu sur les bénéfices de l’intelligence artificielle pour l’économie et l’Humanité.

Dans son dernier rapport, le Gartner affirme que cette technologie ne menace absolument pas l’emploi. Il était temps de retrouver le sourire. Pour le Gartner, il convient d’abord de distinguer l’automatisation des taches et l’apport de l’intelligence artificielle à l’activité humaine.  Le Gartner affirme déjà que d’ici trois ans, cette technologie aura permis de créer des centaines de milliers d’emplois, 2,3 millions juste pour l’année 2020. Même si selon le principe de création-destruction de Schumpeter, l’Intelligence Artificielle a initié la disparition d’1,8 million d’autres emplois, le bilan est positif.

Selon le Gartner, des secteurs aussi conséquents que la Fonction Publique, la Santé et l’Education continueront d’étoffer leurs effectifs.  Par contre le secteur productif sera violemment impacté par l’apport de la technologie. Il est évident que l’Intelligence Artificielle va considérablement augmenter les capacités de production via l’amélioration brutale de la productivité. Autrement dit, il faudra nettement moins de monde pour fabriquer ou produire beaucoup plus d’objets.  En contrepartie, les Hommes seront en partie libérés des taches les plus éprouvantes et les moins intéressantes pour mieux exprimer leurs capacités créatives. Le Gartner insiste sur la naissance de quantités de postes de direction.

Pour le Gartner, l’Intelligence Artificielle va muter pour devenir l’Intelligence Artificielle Augmentée qui va mixer et compléter les qualités de l’Homme et celles de la technologie.  Selon le Gartner, en 2022, 20% des travailleurs exploiteront des outils dotés de cette technologie, qui rendront leur travail moins routinier, moins rébarbatif. Ces travailleurs deviendront nettement plus efficaces.  Un problème cependant, les bénéfices de l’Intelligence Artificielle ne se feront sentir que si l’organisation du travail change en profondeur. Les dirigeants des entreprises et même des états accepteront-ils la mort du modèle tayloriste et de la hiérarchie militaire ?

Il faudra aussi que les salariés se jaugent entre eux sur de nouveaux critères. Pas simple. Le Gartner passe un peu vite sur ces enjeux cruciaux pour retenir qu’en 2021 l’Intelligence Artificielle sera à l’origine de 2,9 milliards de dollars de valeur commerciale et un gain de 6,2 milliards d’heures de productivité. Pourquoi et comment, mystère.

gartn-1-

A voir

SFR-PRESSE, une nouvelle mouture qui déclenche bien des regrets…

Elle se veut plus moderne, plus riche en fonctionnalités, mais elle abandonne (au moins pour le moment) quelques titres et surtout, une manière simple de lire la presse écrite.