Accueil / IT Business / GenyMobile traverse l’Atlantique

GenyMobile traverse l’Atlantique

Lauréate de prix prestigieux dont celui de La Tribune pour les technologies, Genymobile annonce une première levée de fonds de deux millions de dollars destinée à favoriser son implantation dans la Silicon Valley. Fondée en 2011 par  deux purs talents, Arnaud Dupuy et Angélique Zettor, la start-up s’est d’emblée spécialisée dans le développement d’applications Android pour les entreprises.

Les affaires tournent : le CA devrait passer de 2,9 millions d’euros en 2013 à 4 millions cette année. Elle compte parmi ses clients des entreprises comme Orange, Edf, Thales et Samsung. Malgré cette croissance exponentielle, GenyMobile est profitable  depuis le début. L’entreprise emploie une cinquantaine de personnes à Paris et à Lyon. Elle ouvre aujourd’hui des bureaux à San Francisco en profitant de l’appui de l’US French Tech Hub, la pouponnière créée par Ubifrance et la BPI.

GenyMobile utilisera sa levée de fonds pour recruter une équipe commerciale sur place. « Nous avons déjà des clients importants aux Etats-Unis, explique Angélique Zettor qui sont des banques américaines et des sociétés réputées dans la Silicon Valley. »  GenyMobile diffuse ainsi ses solutions chez Facebook, Apple, Twitter et Square. Son émulateur d’Android sur PC permet de tester les applications et de les développer rapidement.

Selon nos deux jeunes entrepreneurs, il serait utilisé par près de deux  million de développeurs. Il est vrai qu’une version est délivrée gratuitement aux free-lances. Son portefeuille de produits comporte un avertisseur de radars, une solution pour les flottes de smartphones Android ou pour reconfigurer des smartphones de seconde main.

Dans ses cartons figurent plusieurs applications en cours de développement dont un OS dédié aux entreprises censé supprimer les failles de sécurité. Ce projet sera présenté au prochain CES de Las Vegas en janvier prochain.

 

A voir

e-com-1-380

Le mobile affole littéralement les Chinois

Selon les observateurs d’eMarketer, l’an prochain les internautes chinois dépenseront 1 462 milliards de dollars en ligne, en hausse de 29% sur cette année.