Accueil / Actualité / Gobee.bike déserte la France

Gobee.bike déserte la France

 Après Bruxelles, Lille et Reims, la société chinoise arrête maintenant ses opérations en France.

Les vélos verts de Gobee se distinguent des Velibs pour leur mode de fonctionnement. L’abonné au service les repère via une puce GPS, et à la manière d’un Uber voit son compte débité dès qu’il enfourche la bicyclette, positionné n’importe où en ville. Tellement n’importe où d’ailleurs que la Ville avait demandé à l’entreprise d’agir auprès de ses clients pour qu’ils ne laissent pas les vélos au milieu des trottoirs ou poster devant les entrées de parking.

Selon l’agence Reuters qui rapporte l’information, Gobee ‘’a même cessé complètement ses activités dans la capitale, cinq mois environ après avoir mis en circulation une flotte de plusieurs centaines de bicyclettes sans borne.’’ La start-up n’a pas répondu aux questions de Reuters.Gobee.bike constate que ses vélos ‘’sont massivement vandalisés’’.  La semaine dernière, l’entreprise a également annoncé son retrait d’Italie en précisant que 60% de son parc en Europe a été endommagé ou volé. D’autres sociétés tentent de séduire les citadins (oBike, Ofo et Mobike) avec leurs bicyclettes en libre-service et sans bornes d’arrimage.

 

gob-1-

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...