Accueil / Actualité / Google a la fibre patriotique

Google a la fibre patriotique

Le géant du Web et le Département de la Défense Américain ont conclu un partenariat afin d’aider l’armée américaine à développer des systèmes d’interprétation d’images saisies par des drones dotés de modules d’intelligence artificielle.Baptisé Maven, le projet piloté par Google doit permettre de reconnaitre précisément des images d’objets saisis par les drones. Pour l’instant nous n’en savons pas plus. Les discussions entre Google et le Pentagone sont couvertes par le secret.

Ces informations ont été divulguées par des employés de Google, choqués que leur entreprise s’implique dans un projet de surveillance militaire par drones. Pour ces cadres, ce partenariat pose des questions éthiques hyper sensibles, en particulier sur le développement de technologies de Machine Learning. Devant l’ampleur du débat en interne, Eric Schmidt, le patron de Google a dû reconnaitre que ses technologies peuvent être très mal utilisées. Elles pourraient par exemple « servir à liquider des gens par erreur. » Rien que ça.

Maven est un projet récent, lancé en avril dernier. Il s’agit de développer des algorithmes ultra puissants d’aide à la décision. Selon le Wall Street Journal, depuis l’an dernier, le Pentagone a dépensé 7,4 milliards de dollars dans des recherches sur l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning. On comprend qu’Eric Schmidt veuille sa part du gâteau et ne pas laisser le champ libre à ses camarades de Microsoft et d’Amazon Web Services.

 

 

A voir

L’Habitat du Futur sera intelligent ou pas

Après un séminaire centré sur ce sujet, l’IDATE livre ses conclusions.