Accueil / Actualité / Google et Facebook continuent de se goinfrer

Google et Facebook continuent de se goinfrer

Si l’on en croit les derniers résultats de l’Observatoire de l’ePub, le marché national de la publicité en ligne a progressé de 6% au premier semestre 2016.  En 2015, ce secteur avait progressé de 3%.  Les annonceurs ont donc dépensé 1,651 milliard d’euros, ce qui permet de présager un volume d’investissement supérieur au secteur de la télévision : les annonceurs réservent en effet 30% de leurs budgets à l’Internet contre 29,7% à la télévision.

En somme sur ces six premiers mois de l’année, même de peu, l’Internet est devenu le premier média des publicitaires. Bien entendu, tous les sites ne sont pas logés à la même enseigne, qu’ils soient mobiles ou non. Pour l’instant, la recherche (le search), c’est-à-dire Google s’est accaparé 929 millions d’euros, mais la croissance de la publicité vidéo (+26% et 271 millions d’euros) atténue sa domination : 56% contre 58% l’an dernier.

Pour l’instant, les annonceurs qui choisissent la vidéo achètent des espaces sur des sites dits programmatiques.  L’Observatoire souligne la croissance de 71% de la publicité sur les mobiles, qui s’empare de 29% de la publicité en ligne. Sans conteste, la croissance de la publicité en ligne profite avant tout à deux acteurs, seulement, Google et Facebook. La recherche sur PC est archi dominée par Google et Facebook s’accapare 71% de la publicité sur les mobiles. Les investisseurs concentrent en effet leur communication sur les réseaux sociaux, c’est-à-dire Facebook. Sur la période, le chiffre d’affaires de la publicité sur les réseaux sociaux s’élève à 196 millions d’euros, en augmentation de 59%.

ep320

 

 

Enregistrer

A voir

for

Ford lutte numériquement contre le sommeil

Afin de réduire les accidents dus à la somnolence au volant, Ford a imaginé et mis au point une casquette intelligente...